Inscrivez-vous à notre liste d'envoi! Vous receverez des mises à jour de la Monnaie par courriel

Cliquez sur OK pour recevoir des courriels de la Monnaie et ne jamais manquer nos nouveautés!
Inscription annulable en tout temps.

Envoyer cette page
  • Retour à la liste

    Tony Bianco


    Naissance d'une pièce - Un procédé en 3 étapes

    No111510 - Tirage : 750

    Tony Bianco, l'artiste qui a dessiné le motif figurant sur le revers de cette pièce d'un kilo en de 2010, exprime à temps plein son talent artistique depuis l'âge de 20 ans. Son œuvre témoigne de son amour de la vie et de la nature et de son désir de communiquer les émotions par l'image.

    La toute première pièce de la Monnaie dont Tony a dessiné le motif est la pièce de 2 $ du Millénaire lancée en 2000 et sur laquelle figure un ours polaire. Tony aime les sujets très différents et très intéressants sur lesquels il est amené à travailler à la Monnaie. Certaines de ses pièces favorites comprennent la pièce holographique Skeleton de la collection Vancouver 2010, le pièce Les bas de Noël et la pièce de 20 $ en argent arborant une scène du parc national des Îles-de-la-Baie-Géorgienne. Cette pièce de collection de qualité épreuve numismatique a été tirée en 2006.

    Lorsqu'on l'interroge sur le procédé de dessin qu'il utilise pour reproduire les divers sentiments exprimés sur ses pièces, il explique qu'il fait appel à la fois à la musique de Nat « King » Cole et à la technologie moderne…


    Étape 1 - Après examen du concept initial d'une pièce - lequel est toujours fourni par la Monnaie royale canadienne - Tony entame son travail de recherche. Ce travail comporte habituellement la prise de photographies, la réalisation de croquis, la consultation d'experts dans différents domaines, etc. Et comme il n'a pas été facile, en août, de s'imprégner de l'atmosphère du temps des Fêtes avant de dessiner le motif de la pièce Les bas de Noël, Tony a stimulé son inspiration en écoutant la musique de Nat « King » Cole!

    Étape 2 - Une fois le travail de recherche terminé, Tony se met alors à créer un ensemble de 3 à 6 ébauches basées sur le concept fourni, ébauches qu'il présente ensuite au chef de produit responsable du projet afin de recueillir ses commentaires. Grâce à l'édition photographique, Tony peut créer ses ébauches à l'aide de divers éléments de contenu. Comme les motifs sont transformables, il lui est beaucoup plus facile d'en déplacer chacun des éléments ou d'en modifier la taille.

    Étape 3 - Après avoir peaufiné le motif imaginé, Tony est en mesure d'en créer la version définitive. Pour réaliser plus facilement des motifs finaux pouvant être gravés, il recourt à la technologie puisqu'elle lui permet également de leur donner une forme tridimensionnelle. Concernant les nuances subtiles des motifs, il préfère en parler au téléphone avec les graveurs et parfois même en personne.

    « Les grandes idées naissent de l'esprit de nombreuses personnes. Il n'y pas que mes dessins qui y contribuent… Je participe à un processus de plus grande envergure. »

    « Mon procédé de dessin et mon utilisation de la technologie ont évolué au même rythme que la Monnaie. En 2000, j'ai réalisé tous mes motifs à la main, avec un crayon au graphite. Maintenant, bien que je dessine encore tous les éléments graphiques d'un motif à la main, je les numérise ensuite afin de pouvoir en modifier la position jusqu'à obtenir le motif final. »

    « Je termine le motif final entièrement à la main. Je pense alors à la réalisation d'une sculpture tridimensionnelle… vous savez, afin que le graveur puisse imaginer un haut relief à un endroit ou une zone brillante ou mate à un autre endroit. »

    Tony aime tous les aspects de sa vie d'artiste. Comme il oriente lui-même la plus grande partie de ses activités artistiques, il adore qu'on lui impose des contraintes et des paramètres précis pour la création de motifs. Compte tenu du fait que la plupart de ses œuvres remplissent la surface d'une toile de 5 pieds par 7 pieds, la conception d'une œuvre d'art pouvant s'adapter à la taille d'une pièce constitue un défi stimulant.

    Retour à la liste