Pièce de 0,5 gramme en or fin 2011 - Couguar
Imprimer cette page

Pièce de 0,5 gramme en or fin 2011 - Couguar


Tirage 15 000
Archivé
79,95 $CAN
 

Pièce en or pur faisant seulement 11 mm de diamètre.

La Monnaie repousse les limites de la gravure en reproduisant de minuscules détails sur cette petite pièce en or pur faisant seulement 11 mm de diamètre.
•  Cette pièce de collection, un souvenir on ne peut plus canadien, est frappée dans de l’or pur à 99,99 %.
•  Gravure exceptionelle.

Emballage :
Pièce encapsulée et présentée dans un emballage à double coque marron rembourré, protégé par un fourreau noir.

Géant silencieux des Amériques
Le couguar pèse environ 64 kg (140 lb) et fait presque 3 mètres (de 5 à 9 pieds) de longueur. Il se distingue par sa musculature athlétique, ses longues pattes arrière et sa queue de presque un mètre, qui lui sert de contrepoids lors de ses bonds spectaculaires.

Le couguar peut rayonner sur 1 000 km de son lieu de naissance afin d’établir son propre territoire de chasse. Il choisit celui-ci surtout en fonction de l’abondance des proies qui s’y trouvent – wapitis, cervidés, moutons, jeunes orignaux ou petits animaux domestiques – et de la tranquillité garante d’une vie solitaire.

La fugacité du couguar fait de lui un animal difficile à pister et à protéger. On croit que la population de couguars peuplant l’est de l’Amérique du Nord a été décimée au cours des siècles derniers à cause de la déforestation agricole et du développement urbain. Bon nombre de populations furent chassées jusqu’à leur extinction par des éleveurs de bétail. La disparition du couguar tient également à la décimation de ses proies, emportées par la chasse, l’urbanisation et la maladie. En 1978, le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada a désigné le couguar comme une espèce menacée. Toutefois, en 1998, il a été placé dans la catégorie « Données insuffisantes » en raison de l’impossibilité d’établir le nombre de sous-espèces et leur étendue, afin de leur assigner le statut de conservation pertinent.

Aujourd’hui, il y a lieu de croire que le couguar regagne quelques parties de son ancien habitat dans l’est et que sa population augmente dans l’ouest. Il est encore toutefois difficile de le rencontrer dans son milieu naturel, car ce chasseur discret passe presque inaperçu, ne laissant derrière lui que quelques pistes qui ajoutent au mystère qui l’entoure.

Lire la description complète