Inscrivez-vous à notre liste d'envoi! Vous receverez des mises à jour de la Monnaie par courriel

Cliquez sur OK pour recevoir des courriels de la Monnaie et ne jamais manquer nos nouveautés!
Inscription annulable en tout temps.

Imprimer cette page

Pièce de 1 oz en argent fin - Naufrages en eaux canadiennes : Le R.M.S. Empress of Ireland - Tirage : 7 000 exemplaires (2014)

Flash

7000
Seulement au Canada et aux É.-U.
2 par foyer
109,95 $CAN
 

Un lettrage sur tranche arbore le nom du navire!

C'est la pire catastrophe maritime à être survenue au Canada; une tragédie inégalée quant au nombre de victimes et à la vitesse à laquelle les événements se sont précipités. En 1914, le naufrage du R.M.S. Empress of Ireland fait les manchettes des journaux du monde entier, mais le déclenchement de la Première Guerre mondiale éclipse rapidement les événements survenus dans les eaux près de Rimouski, au Québec.

Bâti en Écosse par la Fairfield Shipbuilding and Engineering Company, le R.M.S. Empress of Ireland est lancé le 27 janvier  1906. D'une dimension de 172 mètres de long par 20 mètres de large, le paquebot du Canadian Pacific Railway est considéré à l'époque comme l'un des transatlantiques les plus rapides et confortables pour effectuer le voyage entre l'Angleterre et le Canada.

L'après-midi du 28 mai 1914, le R.M.S. Empress of Ireland quitte son poste d'accostage au port de Québec pour amorcer sa première traversée estivale à destination de Liverpool. Aux premières heures du 29 mai, le navire de ligne vogue en direction est sur le fleuve Saint-Laurent à proximité de Pointe-au-Père quand à 1 h 40, le charbonnier norvégien Storstad est aperçu à environ 13 kilomètres à tribord. Tandis que, de part et d'autre, les équipages tentent d'anticiper la direction que prendra son vis-à-vis, un épais brouillard enveloppe les deux navires, obligeant le capitaine Henry George Kendall à immobiliser complètement l'Empress. Cependant, quelques minutes plus tard, le Storstad émerge du brouillard, cette fois à seulement 30 mètres de l'Empress. Il est maintenant trop tard pour que l'un ou l'autre des navires modifie sa trajectoire et, à 1 h 55, la coque renforcée du Storstad vient s'encastrer en plein centre de l'Empress.

Impossible pour le R.M.S. Empress of Ireland de résister aux dommages causés à ses compartiments. L'eau s'engouffre dans le paquebot et emprisonne de nombreux passagers dans leur cabine. Le bâtiment penche dangereusement du côté tribord, laissant l'eau pénétrer par les hublots et rendant impossible la fermeture de la plupart des portes étanches. Fait aggravant, seulement quelques canots de sauvetage peuvent être libérés avant que le navire ne se couche définitivement sur son flanc. Seulement 14 minutes après la collision, le navire s'enfonce vers son lieu de repos définitif au fond du fleuve.

Sur les 1 477 passagers présents à bord du R.M.S. Empress of Ireland, 1 012 périssent, dont 134 enfants. Pour la plupart des gens, l'Empress sera toujours relié à sa fin tragique, mais il faut aussi se rappeler que des milliers d'immigrants voyagèrent à bord de ce grand navire de ligne, en route pour entreprendre une nouvelle vie au Canada. Le site de l'épave a été classé propriété historique et archéologique en 1999 et a depuis acquis le statut protégé de lieu historique national.

Commandez la première pièce de cette nouvelle série et surveillez les suivantes!

Caractéristiques particulières :
•   Cette pièce commémore le centenaire du naufrage du R.M.S. Empress of Ireland et présente un lettrage sur tranche qui arbore le nom du navire ainsi qu'une cloche; l'un des artéfacts récupérés sur l'épave sous-marine.
•   La pièce est ornée d'un portrait en couleurs époustouflant encadré par la ligne de côte de la Voie maritime du Saint-Laurent, et représente le R.M.S. Empress of Ireland quelques instants avant la collision avec le Storstad.
•   Première d'une série de trois pièces commémorant des navires célèbres perdus en eaux canadiennes et les histoires qui sont issues des événements entourant leur destin tragique.
•   La pièce est faite d'argent pur à 99,99 %, est exempte de la TPS et de la TVH et est offerte en tirage mondial limité.
•   Un ajout prestigieux à toute collection de pièces commémoratives ou axée sur la culture ou l'histoire canadienne.

Motif :
Pour le motif au revers, l'artiste canadien John Horton a utilisé une technique de coloration sélective afin de recréer la collision imminente entre le R.M.S. Empress of Ireland et le charbonnier norvégien Storstad, aux premières heures du 29 mai 1914. Un épais brouillard arrivant de la côte (gravé à l'arrière-plan) s'installe entre les deux navires, dans la partie centrale colorée du champ. L'image indistincte du Storstad émerge du côté droit du motif, sa proue renforcée sur le point de heurter le côté tribord de l'Empress. La poupe et les cheminées du paquebot sont partiellement visibles à travers le brouillard, offrant un dernier aperçu de l'Empress avant l'accident qui l'entraînera dans son lieu de repos définitif au fond du fleuve Saint-Laurent.

Emballage :
La pièce est encapsulée et présentée dans un boîtier à double coque bordeaux orné du logo de la Monnaie royale canadienne. Le boîtier est assorti d'une boîte spécialement conçue.

Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Lire la description complète