Pièce de un kilogramme d'or - 375e anniversaire du sport Lacrosse (2011)
Imprimer cette page

Pièce de un kilogramme d'or - 375e anniversaire du sport Lacrosse (2011)


Tirage 35
Seulement au Canada et aux É.-U.
Archivé
69 000,00 $CAN
 

Tirage mondial limité à 35 exemplaires!

Particularités:
Une pièce en or pur d’un poids garanti de un kilogramme avec un tirage mondial très limité.

Emballage :
Pièce encapsulée et présentée dans un emballage à double coque marron rembourré, protégé par un fourreau noir.

Caractère et puissance
La crosse est à la fois sport, légende, culture et histoire. Elle constitue un trait unique de l’identité canadienne depuis que les colons européens ont vu les Premières nations la pratiquer.

L’un des premiers récits d’Européens relatant ce sport de puissance remonterait à 1636, il y a 375 ans, et serait attribuée au missionnaire jésuite Jean de Brébeuf, de Condé-sur-Vire (France). Ce dernier s’était familiarisé avec le baggataway au contact des Hurons, et ce fut la forme de la canne, semblable à une crosse d’évêque qui le poussa à renommer ce jeu, la crosse.

Pour les autochtones, toutefois, la crosse était plus qu’un jeu. D’innombrables tribus se prêtaient au « Jeu du Créateur », fermement convaincues que le Créateur avait inventé cette pratique pour son propre amusement. Aussi les joueurs s’affrontaient-ils avec les aspirations les plus élevées. La crosse servait à entraîner les jeunes guerriers et à régler les disputes tribales de manière pacifique, ce qui n’en diminuait pas moins l’intensité, puisque les joueurs étaient déterminés à couvrir leurs coéquipiers et leur tribu d’honneur et de gloire. Les parties pouvaient se dérouler sur de vastes territoires et durer des mois. Afin d’intimider leurs adversaires, les joueurs peignaient leur visage, rituel dont tiendraient les masques de gardiens de but de hockey tel que nous les voyons aujourd’hui.

Lire la description complète