Œuvres de Cornelius Krieghoff - Abonnement à trois pièces en argent fin - Tirage : 7 000 (2015)

Abonnement à trois pièces en argent fin – Œuvres de Cornelius Krieghoff – Tirage : 7 000 (2015)

Follow us on YouTube Imprimer cette page

Abonnement à trois pièces en argent fin – Œuvres de Cornelius Krieghoff – Tirage : 7 000 (2015)

Archivé
66,65 $CAN
Tirage : 7 000
Seulement au Canada et aux É.-U.

Disponible sur abonnement! Abonnez-vous dès maintenant!

Cornelius Krieghoff est l’un des peintres canadiens les plus talentueux et les plus célèbres du XIXe siècle. Avec ses représentations – devenues classiques – de la vie chez l’habitant canadien-français et chez les peuples autochtones du Québec, il a fixé sur toile tout un pan de l’histoire du Canada et contribué à lui forger une première identité visuelle.

Un abonnement à ces  trois pièces constitue un cadeau idéal à offrir à un amateur d'art typiquement canadien.  Ne tardez pas et abonnez-vous dès aujourd'hui!

Caractéristiques particulières
•  
Vous recevrez également un magnifique coffret en bois de teinte rouge avec votre première pièce : Vendeuse de mocassins traversant le Saint-Laurent devant Québec, c. 1853-1863. Les autres pièces de votre abonnement, qui vous seront livrées au rythme d’une pièce par mois, sont :
   •   Chasseur en hiver, c. 1855-1865
   •   Wigwam indien au Bas-Canada, c. 1848
•   LES PIÈCES PORTENT LA SIGNATURE DE KRIEGHOFF : La signature d’un artiste prouve l’authenticité d’une œuvre. Les graveurs de la Monnaie royale canadienne ont fidèlement reproduit la signature de Cornelius Krieghoff, bien en vue au revers de chaque pièce.
•   La gravure de chacune des pièces de votre abonnement respecte les normes numismatiques les plus strictes afin de reproduire fidèlement les détails de trois portraits d’Amérindiens.
•   L’abonnement à ces trois pièces en argent pur à 99,99 % rend hommage au peintre canadien du 19e siècle Cornelius Krieghoff.
•  Il souligne le 200e anniversaire de la naissance d’un des artistes canadiens les plus estimés.
•  Avec un tirage limité à 7 000 ensembles et un sujet aussi attrayant, cet ensemble sera à n’en pas douter très prisé des collectionneurs.
•   Ensemble exempt de la TPS et de la TVH.

Motif
Pour de nombreux historiens d’art, Cornelius Krieghoff offre la plus captivante chronique visuelle des mœurs des Amérindiens et des colons aux débuts de l’Amérique du Nord britannique. Avec ses images typiques de la vie quotidienne des paysans canadiens-français et des peuples autochtones du Québec, il a fixé sur toile tout un pan de l’histoire du pays et contribué à lui forger une première identité visuelle. Cet ensemble de pièces inédit de la Monnaie royale canadienne présente des détails de trois de ses célèbres portraits des Premières Nations, gravés dans l’argent pur à 99,99 %.

Né à Amsterdam en 1815, Krieghoff émigre à New York en 1837 et s’enrôle dans l’armée américaine. Durant son séjour aux États-Unis, il rencontre et épouse la Québécoise Émilie Gauthier, puis découvre le Québec en 1840. Quatre ans plus tard, il retourne brièvement en Europe pour travailler et étudier comme copiste au Louvre, à Paris. Le couple s’établit à Montréal en 1846, où il restera jusqu’en 1853. Krieghoff se familiarise avec la société de son épouse et éprouve une fascination pour les Premières Nations. Avec le paysage, ce sont les deux sujets principaux qui l’inspireront toute sa vie. Découvert par les anglophones du Québec lors d’une exposition organisée par la Société des artistes de Montréal, il connaîtra le succès de son vivant.

Krieghoff et sa famille déménagent à Québec en 1854  puis à Chicago en 1868, où il s’éteint en 1872 à l’âge de 56 ans, après avoir réalisé plus de 1 500 œuvres.

Les trois pièces de l’ensemble sont en argent pur à 99,99 %; elles ont un poids métallique de 23,17 grammes et font 36,07 millimètres de diamètre. Au revers de chaque pièce est gravé un détail d’une de trois œuvres célèbres du peintre du 19e siècle Cornelius Krieghoff : Chasseur en hiver
(v. 1855-1865), Vendeuse de mocassins traversant le Saint-Laurent devant Québec (v. 1853-1863) et Wigwam indien au Bas-Canada (1848).

Vendeuse de mocassins traversant le Saint-Laurent devant Québec, v. 1853-1863, huile sur toile
•   Les toiles de Krieghoff représentent fréquemment les Amérindiennes en vendeuses d’artisanat. Celle-ci a été peinte après 1853, durant le séjour de l’artiste à Québec. On y voit une autochtone enveloppée d’une couverture de la Compagnie de la Baie d’Hudson et traversant en raquettes le fleuve gelé. Dans son dos, un grand panier est suspendu à une lanière passée sur son front. Sa marchandise (une poignée de mocassins) pend à une corde qui lui ceinture la taille. Des blocs de glace enchevêtrée dominent le paysage. Au sommet d’un cap à l’arrière-plan se profile la citadelle de Québec. Ce sont là des éléments récurrents dans les scènes d’hiver de Krieghoff datant de cette époque.

Chasseur en hiver, v. 1855-1865, huile sur toile
•  
Les figures autochtones masculines de Krieghoff sont souvent représentées en train de chasser. Ici, un Amérindien coiffé d’un bonnet tricoté, chaussé de mocassins et vêtu d’un long manteau se déplace sur la neige en raquettes, armé d’un fusil. Des coteaux ondulent à l’horizon. Krieghoff a recueilli ses observations en allant chasser avec des guides amérindiens, en voyageant avec des Iroquois de Caughnawaga et des Mohawks de Kahnawake dans les environs de Montréal au milieu des années 1840, puis avec des Hurons (Wendats), des Micmacs et des Montagnais (Innus) dans les environs de Québec après 1853.

Wigwam indien au Bas-Canada, 1848, lithographie avec aquarelle sur papier
•   Au temps de Krieghoff, il n’était pas rare que des peintres gagnent leur vie en vendant des lithographies professionnelles de leurs meilleures œuvres. La lithographie exigeait un talent et un sens artistique hors du commun et l’estampe était presque aussi recherchée que l’original dont elle était tirée. Krieghoff en a produit dès 1848, sous le patronage du comte d’Elgin, gouverneur général de l’Amérique du Nord britannique. Wigwam indien au Bas-Canada faisait partie d’une collection de quatre estampes intitulée « Scènes du Canada », montrant des sujets et des paysages des environs de Montréal. Les estampes elles-mêmes étaient tirées en Allemagne par le célèbre lithographe Andreas Borum. Elles étaient vendues en version monochrome ou colorée à la main. 

Emballage
Chaque pièce est encapsulée et présentée dans un coffret en bois laqué rouge orné du logo de la Monnaie royale canadienne et protégé par un emballage spécialement conçu, qui vous sera livré avec votre première pièce.

Abonnez-vous à ces trois pièces dès aujourd'hui!

Évaluations

Spécifications

  • No148043
  • Tirage7 000
  • Compositionargent pur à 99,99 %
  • Finiépreuve numismatique
  • Poids (g) 23,17
  • Diamètre (mm) 36,07
  • Tranchedentelée
  • Certificatnuméroté
  • Valeur nominale5 dollars
  • ArtisteCornelius Krieghoff (revers), Susanna Blunt (avers)