Pièce colorée de 1 oz en argent pur - Série Avions de la Première Guerre mondiale : Curtiss H-12 - Tirage : 7 500 (2016)
MONEY BACKGUARANTEE100%REMBOURSEMENT GARANTI100%

Pièce colorée de 1 oz en argent pur – Série Avions de la Première Guerre mondiale : Curtiss H-12 – Tirage : 7 500 (2016)

Follow us on YouTube Imprimer cette page

Pièce colorée de 1 oz en argent pur – Série Avions de la Première Guerre mondiale : Curtiss H-12 – Tirage : 7 500 (2016)

99,95 $CAD
Tirage : 7 500
STATUT :
Seulement au Canada et aux É.-U.
TIRAGE ÉPUISÉ À 81 %!

Cette pièce plaira assurément aux collectionneurs et aux amateurs d'aviation! Commandez la vôtre dès aujourd'hui!

La technologie aéronautique a dix ans à peine lorsque la guerre éclate en 1914. Malgré le scepticisme qui entoure alors ces « machines volantes », l'urgence de la guerre mène l'aviation à des avancées incroyables, tant en matière de technologie que de tactiques. Des premiers appareils de reconnaissance précaires en bois entoilé jusqu'aux avions de chasse se livrant des combats aériens spectaculaires, les avions de la Première Guerre mondiale – et leurs pilotes canadiens chevronnés – ont fait plus que marquer l'avènement des moyens militaires modernes : ils ont façonné, voire réinventé l'industrie et les moyens de transport du XXe siècle.

La Première Guerre mondiale vient tout juste de commencer, et le Royal Naval Air Service (RNAS) comprend vite l'utilité des aéronefs pour détecter des navires de surface allemands, surtout des navires de guerre. Lorsque les dirigeables allemands commencent à bombarder l'Angleterre, le RNAS reçoit l'ordre de surveiller l'espace aérien de la mer du Nord et d'intercepter ces intrus. Il se voit plus tard confier la patrouille anti-sous-marine.

Depuis le début de la guerre, les Canadiens s'enrôlent dans le RNAS, et bon nombre d'entre eux servent à bord de ses hydravions à coque. En 1917, vient s'ajouter à la flotte du RNAS le Curtiss H-12, qui suscite beaucoup d'enthousiasme. Ce biplan bimoteur est bien armé et se distingue par ses postes de pilotage ouverts pouvant accueillir quatre personnes. Il sert également de modèle à la construction du Felixstowe F.2, un hydravion de conception britannique. Les appareils H-12 et F.2 sont affectés à la chasse aux U-Boot et à la protection des convois. Leurs tactiques aident à faire échouer la campagne des sous-marins allemands déployée en 1917 et sauvent la Grande-Bretagne, qui est sur le point de capituler. Ces manœuvres seront reprises durant la Seconde Guerre mondiale; les aviateurs canadiens auront donc joué un rôle de protection crucial dans les deux conflits.

Honorez le courage et l'audace des pilotes canadiens qui ont pris le ciel d'assaut et qui ont ainsi transformé l'histoire de l'aviation! Commandez votre pièce dès aujourd'hui!

Caractéristiques particulières
  • Dernière émission d'une série fascinante de trois pièces mettant en vedette des avions pilotés par des soldats canadiens pendant la Première Guerre mondiale!
  • LES DÉTAILS CISELÉS AVEC SOIN SONT REHAUSSÉS D'UNE COLORATION SÉLECTIVE : Le motif de la pièce reproduit fidèlement une confrontation enflammée entre un Curtiss H-12 et le dirigeable Zeppelin L-22 dans le ciel de la mer du Nord.
  • Honorez le courage et l'audace des pilotes canadiens qui ont pris le ciel d'assaut et qui ont ainsi transformé l'histoire de l'aviation!
  • Vu ses qualités artistiques et son thème historique, cette splendide pièce sera sans aucun doute convoitée par des collectionneurs et des passionnés d'aviation. Voilà aussi un cadeau touchant à offrir aux proches de ceux qui ont servi leur pays avec fierté à l'étranger, que ce soit dans les forces terrestres ou aériennes.
  • PIÈCE DE 1 ONCE EN ARGENT PUR À 99,99 %! Aucune TPS ni TVH. Tirage mondial limité.

À propos du motif

Œuvre de l'artiste canadien David A. Oram, la pièce illustre la confrontation fatidique survenue le 14 mai 1917 entre un Curtiss H-12 (à l'avant-plan) et le dirigeable Zeppelin L-22 (à l'arrière-plan). Les nuages denses gravés à l'arrière-plan laissent entrevoir la mer du Nord. À l'avant-plan, une coloration sélective recrée les teintes pâles du Curtiss H-12 piloté par le futur maréchal de l'Air torontois Robert Leckie, alors sous-lieutenant d'aviation; le souci du détail s'incarne dans l'ajout du matricule 8666, ainsi que des bandes bleues, blanches et rouges et de la cocarde du Royal Naval Air Service. La gravure finement détaillée met elle aussi en valeur le Curtiss H‑12, recréant les lignes épurées de sa coque en bois lamellé et de ses flotteurs latéraux, sans oublier les subtilités des ailes et des deux moteurs entre les plans supérieur et inférieur. Le Curtiss H-12 s'écarte en effectuant un virage latéral après que les mitrailleurs à l'avant et au centre de l'appareil eurent ouvert le feu sur le Zeppelin L-22. En poupe, on voit les flammes de l'explosion qui a fait de cet appareil le premier dirigeable allemand à être abattu par un hydravion à coque.

Le saviez-vous? Une confrontation enflammée

Le matin du 14 mai 1917, aux commandes du Curtiss H-12, modèle bien équipé pour la détection et l'élimination des appareils ennemis, le futur maréchal de l'Air Robert Leckie, un Torontois alors sous-lieutenant d'aviation, devient le premier Canadien à abattre un dirigeable Zeppelin. Leckie et l'équipage de l'appareil immatriculé 8666 survolent en fait les eaux près du littoral des Pays-Bas lorsque, à travers une masse nuageuse à l'ouest, ils aperçoivent le dirigeable Zeppelin L-22 volant à basse altitude.

Épaulé par deux mitrailleurs, un à l'avant et l'autre au centre, Robert Leckie plonge vers le L-22 et le surprend par-derrière, à tribord, à une distance de seulement sept mètres. Le tir rapproché perce l'enveloppe du dirigeable, dont la poupe prend feu en l'espace de quelques secondes. Au moment où le Curtiss H-12 s'écarte en prenant un virage latéral, le dirigeable explose en flammes, et son ossature carbonisée tombe dans la mer. Le L-22 devient ainsi le premier dirigeable à être abattu par un hydravion à coque, mais ce ne sera pas le dernier. À la fin de la guerre, Robert Leckie figure d'ailleurs au nombre des pilotes d'hydravion à coque les plus décorés. Seul un autre aviateur peut se vanter d'avoir éliminé deux dirigeables durant la Première Guerre mondiale.

  • Le Curtiss H-12 était un appareil de conception américaine, dont le modèle original, le H-2, datait d'avant la guerre. Les améliorations et modifications apportées au modèle H initial ont mené au H-4, surnommé « America » (Amérique), puis au prototype H-8. À la fin de la guerre, le modèle H-16 est venu remplacer le H-12.
  • En raison de sa grande dimension, le modèle H-12 a été surnommé « Large America » (grande Amérique) par les membres du RNAS, tandis que le H-4 a été rebaptisé « Small America » (petite Amérique).
  • En 1917, le RNAS a reçu 71 Curtiss H-12; il n'en restait que 18 à la fin de la guerre.
  • Le Curtiss H-12 pouvait atteindre une vitesse d'environ 137 kilomètres à l'heure. Il était initialement équipé de deux moteurs de 160 chevaux-vapeur, mais le RNAS les a remplacés par deux moteurs Rolls‑Royce Eagle de 275 chevaux-vapeur.
  • Le Curtiss H-12 avait une autonomie de vol de six heures, après quoi il devait retourner à l'une des stations pour hydravion à coque dans la mer du Nord.
  • Il était équipé de quatre mitrailleuses Lewis et pouvait transporter deux bombes de 230 lb ou jusqu'à quatre bombes de 100 lb.
  • Sur presque 1 000 Canadiens ayant servi dans le RNAS, plus de 175 ont péri.

Emballage

La pièce est encapsulée et présentée dans un boîtier à double coque bordeaux orné du logo de la Monnaie royale canadienne. Le boîtier est assorti d'une boîte protectrice noire.

Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Évaluations

Spécifications

  • No150240
  • Tirage7 500
  • Compositionargent pur à 99,99 %
  • Finiépreuve numismatique
  • Poids (g) 31,83
  • Diamètre (mm) 40
  • Tranchedentelée
  • Certificatnuméroté
  • Valeur nominale20 dollars
  • ArtisteDavid A. Oram (revers), Sir E. B. MacKennal (avers)

Articles visionnés récemment