Pièce colorée de 1/2 oz en argent fin - <em>Attends-moi, papa</em> - Tirage : 10 000 (2014)
MONEY BACKGUARANTEE100%REMBOURSEMENT GARANTI100%

Pièce colorée de 1/2 oz en argent fin - Attends-moi, papa - Tirage : 10 000 (2014)

Follow us on YouTube Imprimer cette page

Pièce colorée de 1/2 oz en argent fin - Attends-moi, papa - Tirage : 10 000 (2014)

Archivé
59,95 $CAN
Tirage : 10 000
STATUT :
Seulement au Canada

Le motif de la pièce s'inspire de la célèbre photographie Attends-moi, papa et est rehaussé de touches de couleurs sélectives. Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Il s'agit peut-être de la plus célèbre photo prise au Canada pendant la Seconde Guerre mondiale : un garçon de cinq ans échappe à l'attention de sa mère et court rejoindre son père qui défile dans les rues avant de partir à la guerre. Réalisée à New Westminster, en Colombie-Britannique, à l'automne 1940, la photo Attends-moi, papa est une image qui continue de faire écho aux répercussions de l'effort de guerre sur la vie des Canadiens et aux sacrifices personnels qu'ils ont consentis.

Le cadeau idéal à offrir à une personne passionnée d'histoire militaire. Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Caractéristiques particulières

•   Cette pièce saisissante souligne le 75e anniversaire de la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, conflit qui a eu des répercussions immédiates et durables sur la population canadienne.
•   Le motif de la pièce s'inspire de la célèbre photo Attends-moi, papa et constitue un hommage touchant à la contribution individuelle des Canadiens à l'effort de guerre, au Canada et à l'étranger.
•   COLORATION SÉLECTIVE : Cette pièce en argent pur à 99,99 % au fini épreuve numismatique est rehaussée de touches de couleurs sélectives.
•   Un cadeau de choix et un ajout remarquable à toute collection consacrée à la thématique militaire ou à l'histoire.
•   La pièce est exempte de la TPS et de la TVH et le tirage mondial est limité à 10 000 exemplaires.
•   La pièce est vendue au Canada uniquement.

Motif
Le motif est une reproduction de la célèbre photo Attends-moi, papa, prise le 1er octobre 1940, à New Westminster, en Colombie-Britannique, par le photographe Claude Dettloff. Les hommes du British Columbia Regiment, le Duke of Connaught's Own Rifles, forment une ligne impressionnante et défilent dans la rue. Mais c'est la touchante scène d'adieu qui attire l'œil. Au centre du champ, un jeune garçon aux cheveux clairs échappe à l'attention de sa mère (à gauche) et se précipite vers son père en uniforme (à droite), qui part à la guerre. Son père se retourne et sourit à son fils. Après avoir changé son fusil de main, il la tend une dernière fois vers son enfant, avant que la guerre ne les sépare.

Le saviez-vous?
•   Les hommes s'engageaient nombreux sous les drapeaux. Résultat : l'économie de guerre du Canada était aux prises avec une pénurie de travailleurs. Plus d'un million de femmes ont occupé les postes laissés vacants, y compris des femmes mariées et des mères de famille, et sont ainsi venues grossir les rangs de la main-d'œuvre qui a contribué à l'effort de guerre.
•   Les enfants aussi participaient à l'effort de guerre : ils donnaient de l'argent dans le cadre des campagnes d'emprunt de la Victoire, ils cherchaient des matières recyclables ou assumaient plus de responsabilités ménagères.

Pendant que les Canadiens sont portés par un même élan patriotique, la nouvelle réalité de la guerre s'installe et s'accompagne de sa part de difficultés. Le déplacement des hommes enrôlés vers les centres d'entraînement aux quatre coins du Canada et leur éventuel déploiement à l'étranger a perturbé la vie de famille de 1939 à 1945, alors que les exigences de la guerre plaçaient un fardeau supplémentaire sur les épaules de ceux qui restaient au Canada.

En l'absence de leurs proches, les femmes travaillaient sans relâche pour assurer le bon fonctionnement des fermes et de leur foyer. Elles ont aussi contribué à l'effort de guerre comme jamais auparavant : la demande industrielle croissante combinée à la pénurie de travailleurs poussait le gouvernement canadien à encourager les femmes à se joindre à la main-d'œuvre et à occuper les postes d'ordinaire réservés aux hommes. Cette rupture avec la période précédente, où les rôles de chaque sexe étaient définis de façon rigide, a peut-être été accueillie avec une certaine réticence; en dernier ressort pourtant, elle s'est avérée une contribution essentielle à l'effort de guerre du Canada. La société canadienne en a été métamorphosée à tout jamais.

Emballage
La pièce est encapsulée et présentée dans un boîtier à double coque bordeaux orné du logo de la Monnaie royale canadienne. Le boîtier est assorti d'une boîte protectrice noire spécialement conçue. Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Évaluations

Spécifications

  • No132620
  • Tirage10 000
  • Compositionargent pur à 99,99 %
  • Finiépreuve numismatique
  • Poids (g) 15,87
  • Diamètre (mm) 34
  • Tranchedentelée
  • Certificatnuméroté
  • Valeur nominale10 dollars
  • ArtisteLe motif au revers s’inspire de l’emblématique photo « Attends-moi, papa », prise le 1er octobre 1940, à New Westminster, en Colombie-Britannique, par le photographe Claude Dettloff. (revers), Susanna Blunt (avers)

Articles visionnés récemment