Pièce de 1 oz en or pur - Le riche héritage des grands voiliers : Amazon - Tirage : 275 (2016)

Pièce de 1 oz en or pur – Le riche héritage des grands voiliers : Amazon – Tirage : 275 (2016)

Follow us on YouTube Imprimer cette page

Pièce de 1 oz en or pur – Le riche héritage des grands voiliers : Amazon – Tirage : 275 (2016)

Épuisé
2 699,95 $CAN
Tirage : 275
Seulement au Canada et aux É.-U.

Les deux premières pièces de la série sont déjà ÉCOULÉES! Commandez votre exemplaire avant qu'il ne soit trop tard!

La fin du XIXe siècle marque l'âge d'or des voiliers au Canada. Sur la côte de la Nouvelle-Écosse, les chantiers navals prospéraient; certains des plus célèbres voiliers de bois de l'époque ont en effet été construits dans les provinces atlantiques. Inauguré le 18 mai 1861 dans la baie de Fundy, l'Amazon fut l'un des premiers bateaux construits dans le chantier naval de Spencer's Island, en Nouvelle-Écosse. Pendant six ans, ce brigantin a enrichi ses armateurs locaux grâce au transport de cargaisons outre-Atlantique et vers les Antilles. Pourtant, l'histoire ne se souvient du voilier à deux mâts qu'après son changement de propriétaire et de nom : ce nom, synonyme de désertion inexplicable en haute mer et de vaisseau fantôme, est encore entouré d'un voile de mystère : Mary Celeste.

Célébrez les grands voiliers canadiens avec l'Amazon! Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Caractéristiques particulières
  • TROISIÈME PIÈCE DE LA SÉRIE! Troisième émission d'une superbe série de quatre pièces qui rend fièrement hommage aux grands voiliers canadiens et à notre riche histoire maritime.
  • UNE CÉLÉBRATION DE LA RICHE HISTOIRE DE LA CONSTRUCTION NAVALE EN NOUVELLE-ÉCOSSE! Et du 155e anniversaire de l'inauguration de l'Amazon.
  • FINIS MULTIPLES! Gravée de main de maître et rehaussée de finis multiples qui donnent vie au motif finement détaillé, cette pièce témoigne de notre savoir-faire.
  • UNE ONCE D'OR PUR! Aucune TPS ni TVH.

À propos du motif

Œuvre de l'artiste canadien Neil Hamelin, la pièce représente l'Amazon, vu de tribord. D'une jauge de 184 tonneaux, le brigantin de construction néo-écossaise gîte sous la poussée du vent qui gonfle sa voilure en toile, le faisant fendre les eaux tumultueuses de l'Atlantique. La gravure magnifique illustre le navire dans les moindres détails, du haubanage de ses têtières aux planches de bois de sa coque, sans oublier l'ancre en proue. Un fanion sur lequel est inscrit le nom du voilier flotte en tête du grand mât, tandis que le pavillon britannique hissé au bout de la corne bat fort sous les vents puissants. L'avers est à l'effigie de Sa Majesté la reine Elizabeth II, selon Susanna Blunt.

Le saviez-vous?
  • L'Amazon mesurait 30,3 mètres de longueur et 7,8 mètres de largeur; son tirant d'eau était de 3,6 mètres.
  • Après s'être échoué en 1867, le voilier a été acheté pour 1 750 $ et réparé au coût d'environ 8 825 $. En 1872, d'autres travaux de carénage, totalisant 10 000 $, ont permis d'agrandir le navire.
  • En novembre 1872, lors de son funeste périple à destination de Gênes, en Italie, le Mary Celeste transportait 1 701 tonneaux d'alcool dénaturé, utilisé pour fortifier le vin.
  • Le 4 décembre 1872, l'équipage du Dei Gratia, autre brigantin de construction néo‑écossaise, a aperçu le Mary Celeste toutes voiles dehors, mais sans âme qui vive ou embarcation de sauvetage, ni trace d'incendie ou de violence.
  • La dernière inscription dans le journal de bord remonte au 25 novembre, soit neuf jours avant la découverte du voilier, et indique sa position à près de 740 kilomètres de l'endroit où l'équipage du Dei Gratia l'a aperçu.
  • Les hypothèses sur la disparition de l'équipage vont du séisme sous-marin à l'attaque par un calmar géant, sans oublier la possibilité que l'équipage ait fui en raison des émanations d'alcool provenant de la cargaison.
  • L'histoire du Mary Celeste a été immortalisée à la télévision, au théâtre, en chanson, au cinéma et par la littérature, y compris dans la nouvelle intitulée Marie Celeste d'Arthur Conan Doyle, qui a ensuite créé Sherlock Holmes.
  • Le navire a délibérément été échoué et partiellement incendié dans une tentative de fraude à l'assurance ratée en 1885; il a fini ses jours dans les profondeurs au large des côtes d'Haïti, où l'épave a été identifiée en 2001.

Emballage

La pièce est encapsulée et présentée dans un boîtier à double coque bordeaux orné du logo de la Monnaie royale canadienne. Le boîtier est assorti d'une boîte protectrice noire.

Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Évaluations

Spécifications

  • No152962
  • Tirage275
  • Compositionor pur à 99,99 %
  • Finiépreuve numismatique
  • Poids (g) 31,16
  • Diamètre (mm) 30
  • Tranchedentelée
  • Certificatnuméroté
  • Valeur nominale200 dollars
  • ArtisteNeil Hamelin (revers), Susanna Blunt (avers)