Pièce de 1 oz en or pur - Le riche héritage des grands voiliers : Bluenose - Tirage : 275 (2016)

Pièce de 1 oz en or pur – Le riche héritage des grands voiliers : Bluenose – Tirage : 275 (2016)

Follow us on YouTube Imprimer cette page

Pièce de 1 oz en or pur – Le riche héritage des grands voiliers : Bluenose – Tirage : 275 (2016)

Épuisé
2 699,95 $CAN
Tirage : 275
Seulement au Canada et aux É.-U.

FAIBLE TIRAGE : Commémorez le 95e anniversaire du Bluenose! Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Le lancement de la goélette Bluenose a eu lieu à Lunenburg, en Nouvelle-Écosse, le 26 mars 1921. Comme elle ramenait des prises considérables, on lui a vite décerné le titre de « reine de la flotte de pêche de l'Atlantique Nord ». En octobre de la même année, elle remportait la prestigieuse régate internationale Fishermen's Race, première victoire d'une illustre carrière de deux décennies où elle a rarement subi la défaite.

Dessiné et construit par des Canadiens, le Bluenose est sans doute le navire le plus célèbre du pays et, à coup sûr, un symbole durable de sa riche histoire maritime.

Célébrez les grands voiliers avec cette magnifique pièce! Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Caractéristiques particulières
  • Première émission d'un abonnement à une série spectaculaire mettant en vedette quatre grands voiliers qui ont profondément marqué l'histoire canadienne.
  • Commémoration du 95e anniversaire du Bluenose, célèbre goélette canadienne de pêche et de course qui orne le revers de la pièce de circulation canadienne de 10 cents depuis 1937.
  • FINIS MULTIPLES! Cette pièce est gravée de main de maître et rehaussée de finis multiples qui donnent vie au motif finement détaillé.
  • Un ajout inoubliable à toute collection mettant en vedette des thèmes canadiens ou maritimes et un merveilleux souvenir pour les passionnés de l'histoire maritime du Canada.
  • Pièce frappée dans l'OR PUR À 99,99 %.
  • Aucune TPS ni TVH.

À propos du motif

Le motif au revers, œuvre de l'artiste canadien Neil Hamelin, représente le Bluenose, vu de tribord.
La célèbre goélette canadienne, qui gîte, fait la course. Le légendaire bateau de course et de pêche prend vie grâce à un ciselage complexe qui en saisit les moindres détails, y compris le gréement et les doris sur le pont. Le Red Ensign canadien et le drapeau de la Nouvelle-Écosse, hissés au haut du mât de misaine et du grand mât, flottent au gré du vent. Le Bluenose fonce droit vers la victoire dans les eaux de l'Atlantique Nord, fort de ses huit voiles gonflées à bloc.

Conçu comme bateau de pêche, le Bluenose se devait aussi d'être compétitif et de gagner des courses. La goélette fait d'ailleurs ses preuves dès sa première saison en mer, en arrivant à quai les cales débordant de morue et de poissons de fond des Grands Bancs. En 1923, elle enregistre des prises record. Pourtant, ce sont ses prouesses en matière de courses qui vont bientôt éclipser ses autres réussites : en octobre 1921, le Bluenose remporte sa première de cinq victoires dans la course International Fishermen's Race. Une légende canadienne vient de voir le jour.

Quand l'industrie de la pêche décline, dans les années 1930, le Bluenose opère une transition réussie et devient ambassadeur flottant et navire modèle. Il représente le Canada à la foire internationale de Chicago de 1933 et au cours des célébrations du jubilé d'argent du roi George V et de la reine Marie, en 1935. Il gagne une autre course en 1938. Malgré cette victoire, on décide en 1939 de le remiser et il risque même la vente aux enchères. L'éclatement de la Seconde Guerre mondiale et la motorisation des goélettes signent le départ à la retraite à la fois du navire et de son capitaine. Vendu à la West Indies Trading Company en 1942, le Bluenose continue de naviguer dans les Caraïbes en tant que navire de charge jusqu'en 1946, année où il heurte tragiquement un récif de corail et sombre au large d'Haïti.

Le saviez-vous?
  • Le Bluenose mesurait 49 mètres de long et était doté d'un bau de 8 mètres.
  • À l'exception des espars, tous les matériaux utilisés lors de sa construction provenaient de la Nouvelle-Écosse.
  • L'International Fishermen's Race mettait en compétition des goélettes de pêche uniquement.
    La concurrence était rude entre la flotte de Lunenburg, en Nouvelle-Écosse, et la flotte américaine, basée à Gloucester dans le Massachusetts.
  • La seule défaite du Bluenose lui a été infligée dans le cadre de la Lipton Cup de 1930, par la goélette de Boston, Gertrude L. Thebaud. Par la suite, le Bluenose a battu le Thebaud à
    deux reprises lors des courses Fishermen's de 1931 et de 1938.
  • Pendant cinq ans, le Bluenose a été le premier et le seul objet intronisé au Temple de la renommée des sports canadiens.
  • Une réplique, le Bluenose II, est lancée en 1963 comme navire modèle. Elle est construite par bon nombre des artisans qui avaient travaillé dans les chantiers navals de Lunenburg, où avait été construit le Bluenose.

Emballage

La pièce est encapsulée et présentée dans un boîtier à double coque bordeaux orné du logo de la Monnaie royale canadienne. Le boîtier est assorti d'une boîte protectrice noire.

Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Évaluations

Spécifications

  • No150319
  • Tirage275
  • Compositionor pur à 99,99 %
  • Finiépreuve numismatique
  • Poids (g) 31,16
  • Diamètre (mm) 30
  • Tranchedentelée
  • Certificatnuméroté
  • Valeur nominale200 dollars
  • ArtisteNeil Hamelin (revers), Susanna Blunt (avers)