Pièce de 1 oz en argent fin – George-Étienne Cartier – Tirage : 8 500 (2015)

Pièce de 1 oz en argent fin – George-Étienne Cartier – Tirage : 8 500 (2015)

Follow us on YouTube Imprimer cette page

Pièce de 1 oz en argent fin – George-Étienne Cartier – Tirage : 8 500 (2015)

Archivé
89,95 $CAN
Tirage : 8 500
Seulement au Canada et aux É.-U.

Le cadeau parfait pour les férus d'histoire canadienne!

L'année 2017 marquera le 150e anniversaire de la Confédération canadienne. À l'approche de cet événement mémorable, la Monnaie royale canadienne lance une pièce rendant hommage à George-Étienne Cartier, l'un des Pères de la Confédération.

Une superbe acquisition pour le collectionneur qui aime l'histoire et ses personnages, la politique canadienne et l'histoire politique. Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Caractéristiques particulières
•  Cette pièce de qualité épreuve numismatique rend hommage à George-Étienne Cartier, l'un des principaux artisans de la Confédération canadienne.
•  La pièce montre un portrait saisissant de George-Étienne Cartier, l'un des Pères de la Confédération, encerclé par une magnifique couronne de feuilles d'érable, représentation symbolique de la nation qu'il a contribué à fonder.
•  La pièce est faite d'argent pur à 99,99 % et est exempte de la TPS et de la TVH.
•  Tirage mondial limité à 8 500 exemplaires.

Motif
Le motif au revers, œuvre de l'artiste canadien William Lazos, représente un portrait de George-Étienne Cartier. Le sujet, qui occupe l'essentiel du champ, est entouré d'un cadre circulaire; il fait face à l'observateur et regarde sereinement vers la gauche. Magnifiquement rendu dans le moindre détail, le portrait donne vie au regard de ce personnage hautement influent de l'histoire politique canadienne. À l'arrière-plan se profile une vue partielle de la façade de Province House, exécutée à la manière des graveurs du 19e siècle; c'est à cet endroit que s'est tenue en 1864 la Conférence de Charlottetown. Le cadre circulaire entourant le portrait est décoré de feuilles d'érable stylisées de différentes tailles.

À propos de George-Etienne Cartier

En ralliant l'appui d'une majorité de Canadiens-français, George-Étienne Cartier, avocat de formation, a joué un rôle politique de premier plan dans la Confédération canadienne.

Après les rébellions du Haut-Canada et du Bas-Canada de 1837-1838, le Parlement du Royaume-Uni adopte l'Acte d'Union, qui réunit en une seule province les deux régions de sa colonie nord-américaine. Mais la Province du Canada ainsi formée est fragile, en proie à de constantes divergences idéologiques et culturelles qui la rendent pratiquement ingouvernable. Des hommes politiques influents recherchent une formule consensuelle qui rendrait viable cette Amérique du Nord britannique, mettrait en commun son industrie et ses ressources intérieures et contrerait la menace toujours présente d'une invasion américaine. Ils en viennent à former ce qu'on appelle la Grande Coalition de 1864, dont nombre de représentants participeront à la Conférence de Charlottetown, prélude à la Confédération.

•  Cartier joue un rôle capital en 1866 dans l'adoption du Code civil au Bas-Canada – l'actuelle province de Québec – un code de lois qui encadre encore de nos jours le système judiciaire de cette province.
•  Un de ses legs les plus durables sera l'hymne patriotique Ô Canada! mon pays, mes amours.
•  En 1867, Cartier devient membre du Conseil privé de la Reine pour le Canada.
•  En 1868, la reine Victoria le fait baronnet en reconnaissance de son rôle dans la Confédération canadienne.
•  Cartier préconise le choix d'Ottawa comme capitale du Canada.

Élu en 1848 à l'Assemblée législative du parlement de l'Union, nommé plus tard secrétaire provincial du Canada-Est, George-Étienne Cartier est co-premier ministre de la Province du Canada avec John A. Macdonald de 1857 à 1858 et de 1858 à 1862. Ardent défenseur de l'idée d'une confédération canadienne, il devient avec Macdonald un des principaux acteurs de ce projet historique.

Une fois le projet de la Confédération concrétisé en 1867, Cartier rejoint les rangs du gouvernement de John A.Macdonald comme ministre de la Milice et de la Défense, premier titulaire de cette fonction au Canada. Au cours de la décennie suivante, il joue un rôle primordial dans l'élaboration de l'Acte du Manitoba et de l'Acte de la Colombie-Britannique, qui étendent le pays vers l'Ouest. Il participe aussi à la rédaction des lois qui régissent le chemin de fer Canadien Pacifique, l'instrument qui reliera le Canada d'un océan à l'autre.

Emballage
La pièce est encapsulée et présentée dans un boîtier à double coque bordeaux orné du logo de la Monnaie royale canadienne. Le boîtier est assorti d'une boîte protectrice spécialement conçue.

Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Évaluations

EXTRAIT D'AVIS®

par PowerReviews
 
4.0

(Fondée sur 1 évaluation)

la répartition des notes

  • 5 Etoiles

     

    (0)

  • 4 Etoiles

     

    (1)

  • 3 Etoiles

     

    (0)

  • 2 Etoiles

     

    (0)

  • 1 Etoiles

     

    (0)

Compte rendu par 1 client

L'affichage d'évaluation 1

Haut de la page

(1 sur 1 clients ont trouvé ce commentaire utile)

 
4.0

je rachèterais ce produit sans hésiter.

Par algonquin

de Lévis, Québec

Sur moi Guidé par la qualité

Evaluateur vérifié

Le pour

  • Bonne valeur
  • Motif attrayant
  • Très bonne qualité

Le contre

  • Dispendieux

Les Meilleures utilisations

  • Cadeau de Noël
  • Cadeau pour adulte
  • Occasion spéciale

Très beau cadeau pour un collectionneur.

L'affichage d'évaluation 1

Haut de la page

Spécifications

  • No142691
  • Tirage8 500
  • Compositionargent pur à 99,99 %
  • Finiépreuve numismatique
  • Poids (g) 31,39
  • Diamètre (mm) 38
  • Tranchedentelée
  • Certificatnuméroté
  • Valeur nominale20 dollars
  • ArtisteWilliam Lazos (revers), Susanna Blunt (avers)