La Monnaie royale canadienne publie les résultats de l'examen sur le rapprochement des métaux précieux

La Monnaie royale canadienne publie les résultats de l'examen sur le rapprochement des métaux précieux

Retour à la liste



OTTAWA (ONTARIO) – Le 29 juin 2009 – La Monnaie royale canadienne a publié aujourd'hui les résultats de l'examen indépendant sur l'écart non rapproché entre l'inventaire flottant de la société d'État et l'inventaire physique de métaux précieux pour l'exercice 2008.

Cet examen, réalisé par Deloitte et Touche, avait pour objectif de déterminer si l'écart découlait d'une erreur comptable ou de la consignation erronée de transactions. Selon le rapport, « il ne semble pas que l'écart non comptabilisé dans la quantité d'or relève d'une erreur comptable dans le processus de rapprochement des métaux, d'une erreur de comptabilisation dans les relevés de stocks ou d'une erreur dans la comptabilisation des transactions au cours de l'année ».

Par ailleurs, le rapport de Deloitte et Touche a mentionné un certain nombre de points à prendre en considération :

  1. Revue des opérations sur le plan technique – Étant donné que la Monnaie a recours à des procédés scientifiques et utilise des formules dans les divers aspects de l'affinage, comme les pertes par traitement, la Monnaie devrait passer en revue et mettre à jour ces analyses comparatives et ces études réalisées au sujet de ces procédés et formules techniques.
  2. Examen comptable des périodes précédentes – La Monnaie a réalisé deux rapprochements des métaux précieux par année lors des exercices précédents. Bien que, en théorie, la consultation des rapprochements des périodes précédentes pourrait expliquer certains des écarts, il serait difficile d'effectuer un tel examen en raison des délais écoulés, de la disponibilité des documents pertinents et du roulement du personnel de la Monnaie.
  3. Remaniement de la sécurité – Il faudrait revoir de façon plus approfondie la sécurité des systèmes et évaluer les risques d'activités inappropriées tant de la part des ressources internes qu'externes.

« En tant que société d'État, nous sommes conscients que les Canadiens s'attendent à un haut niveau de responsabilité, et le Conseil d'administration de la Monnaie continuera de travailler en étroite collaboration avec les membres de la direction pour assurer un suivi rigoureux du dossier », assure James B. Love, président du Conseil d'administration de la Monnaie royale canadienne.

« Pour faire suite aux recommandations du rapport, la Monnaie a communiqué avec des tiers qui l'aideront à revoir certains aspects particuliers de ses opérations, notamment les procédés d'affinage et les contrôles internes », affirme Ian E. Bennett, président de la Monnaie royale canadienne. « Nous avons en outre confié le dossier à la GRC et lui avons donné l'assurance de notre entière collaboration. »

À ce stade, l'écart non rapproché au chapitre des métaux précieux s'élève à 15,3 millions de dollars. M. Bennett insiste sur le fait que « la Monnaie poursuivra activement les efforts qu'elle déploie, tant avec ses ressources internes qu'avec le concours d'experts indépendants, afin de déterminer les sources de cet écart non rapproché ». D'ici là, et en tenant compte du rapport de Deloitte et Touche, la Monnaie a informé ses assureurs qu'elle entend présenter une demande d'indemnité en vertu de sa couverture « tous risques »; si la demande est admissible, elle épongerait une grande partie du montant de l'écart non rapproché.

Le rapport de Deloitte et Touche ainsi que son sommaire peuvent être consultés en ligne à www.monnaie.ca. Une fiche d'information sur les activités d'affinage de la Monnaie royale canadienne ainsi qu'un document de questions et réponses accompagnent ces documents.

À propos de la Monnaie royale canadienne
La Monnaie royale canadienne est la société d'État responsable de la production et de la distribution des pièces de circulation canadiennes. Titulaire de l'accréditation ISO 9001-2000, la Monnaie est reconnue comme l'un des établissements monétaires les plus importants et les plus polyvalents au monde. Elle propose toute une gamme de produits spécialisés de très grande qualité et des services connexes à l'échelle internationale. À titre de supporteur officiel des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver, la Monnaie s'est engagée à développer le plus important programme de pièces de circulation au monde en lien avec les Jeux olympiques, tout en offrant des pièces et des ensembles de collection à tirage limité. Pour un aperçu des souvenirs et ensembles-cadeaux de la collection Vancouver 2010, visitez www.monnaie.ca/2010.

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Christine Aquino
Directrice, Communications
Monnaie royale canadienne
613-993-9999
aquino@monnaie.ca