Envoyer cette page

Symbol of remembrance

Peu après la fin de la Première Guerre mondiale, le coquelicot est devenu, dans plusieurs pays, un symbole profond du souvenir de cette guerre.

Le lien que l’on fait entre le coquelicot et ceux qui sont morts à la guerre date toutefois des guerres napoléoniennes du XIXe siècle. À cette époque, la fleur rouge fleurissait soudainement dans les champs ravagés par la guerre où de nombreux soldats avaient laissé leur vie.

Ce phénomène était d'autant plus mystérieux que les coquelicots fleurissaient dans des champs où la terre était stérile depuis longtemps, comme c’était le cas dans les Flandres lors de la Première Guerre mondiale. Pendant la guerre, les bombes, les obus d’artillerie et autres projectiles avaient retourné la terre, exposant ainsi les graines de coquelicots dormantes, une mauvaise herbe répandue dans les champs à travers l’Europe. Ce processus donnait donc au coquelicot la lumière dont il avait besoin pour pousser. Les fleurs rouge sang reproduisaient une scène presque surréaliste, ondulant sur les tombes des soldats morts au combat.

En 1915, John McCrae, médecin et soldat canadien, a fait état de ce phénomène dans son célèbre poème immortalisant le symbole du coquelicot, Au champ d’honneur.

Son poème a inspiré une série d’événements qui ont mené à l’adoption des coquelicots fabriqués à la main et portés à la mémoire de ceux qui sont morts à la guerre afin de recueillir des fonds pour les anciens combattants et leurs familles.

Aujourd’hui, des gens de partout au Canada arborent leur réminiscence collective et se souviennent des sacrifices des héros décédés en portant un coquelicot le jour du Souvenir.

Commemmorating the poppy since 2004

En l’honneur des hommes et des femmes qui ont servi notre pays, la Monnaie est très fière d’émettre des pièces commémoratives du jour du Souvenir.

C'est en 2004 que nous avons produit notre toute première pièce de 25 cents Coquelicot. Ornée d’un coquelicot étampé au revers à l'encre rouge, cette pièce novatrice et à la fine pointe de la technologie fut la première pièce de circulation colorée du monde et est vite devenue un objet de collection très prisé. Plus tard, lors de la Conférence des directeurs de Monnaies à Paris, en France, la pièce reçut le prix Pièce de circulation la plus novatrice.

En 2008, en collaboration avec la Légion royale canadienne, nous avons souligné le 90e anniversaire de l’Armistice. En plus d’émettre une autre pièce de 25 cents Coquelicot classique, nous avons également produit trois articles souvenirs :

- Un signet Coquelicot en édition limitée comprenant la pièce de 25 cents de circulation colorée de 2008. Pour chaque signet vendu, un dollar fut remis à la Direction nationale de la Légion pour le Fonds de fiducie du Coquelicot, qui apporte une aide financière aux anciens combattants canadiens et à leurs personnes à charge.

- Un ensemble commémoratif soulignant le 90e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, dont une pièce de 25 cents hors-circulation illustrant la Tombe du Soldat inconnu au Monument commémoratif de guerre du Canada à Ottawa. Trois soldats des forces terrestres, navales et aériennes du Canada se recueillent et rendent hommage au Soldat inconnu. L'ensemble comprend également la pièce de circulation de 25 cents Coquelicot.

- Un dollar en argent Coquelicot édition limitée finement ouvragée en très haut relief.

En 2010, nous émettons une nouvelle pièce de 25 cents de circulation Coquelicot ainsi que deux produits commémoratifs :

- Une carte de collection comprenant la pièce de 25 cents Coquelicot 2010. Pour chaque carte vendue, 5 $ seront versés au Fonds pour les familles des militaires.

- Un dollar en argent Coquelicot édition limitée.

Au champ d’honneur
(Adaptation du poème In Flanders Fields, de John McCrae)

Au champ d'honneur, les coquelicots Sont parsemés de lot en lot Auprès des croix; et dans l'espace Les alouettes devenues lasses Mêlent leurs chants au sifflement Des obusiers. Nous sommes morts Nous qui songions la veille encor' À nos parents, à nos amis, C'est nous qui reposons ici Au champ d'honneur. À vous jeunes désabusés À vous de porter l'oriflamme Et de garder au fond de l'âme Le goût de vivre en liberté. Acceptez le défi, sinon Les coquelicots se faneront Au champ d'honneur.

- Adaptation signée Jean Pariseau, CM, CD, D. ès L. (histoire)