Pièce en or pur - Henry Hudson - Tirage : 2 000 (2015)

Pièce en or pur - Henry Hudson - Tirage : 2 000 (2015)

Follow us on YouTube Imprimer cette page

Pièce en or pur - Henry Hudson - Tirage : 2 000 (2015)

Archivé
1 199,95 $CAN
Tirage : 2 000
Seulement au Canada et aux É.-U.

Quatrième pièce de notre populaire série sur les grands explorateurs du Canada!

Reconnu pour ses travaux d'exploration qui ont mené à la découverte de la baie d'Hudson et tristement célèbre pour sa disparition inexplicable après la mutinerie de son équipage, Henry Hudson est au nombre des explorateurs les plus estimés et mystérieux du territoire qu'est aujourd'hui le Canada. Cette quatrième émission de la série très prisée de la Monnaie royale canadienne Les grands explorateurs du Canada lui rend hommage. Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Procurez-vous une œuvre d'art originale représentant l'un des personnages les plus illustres et fascinants de l'histoire du Canada. Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Caractéristiques particulières
•     Or pur à 99,99 %.
•     Tirage mondial très limité : 2 000 exemplaires seulement.
•     La Monnaie royale canadienne célèbre plus de 400 ans d'exploration du pays avec sa série très recherchée sur les grands explorateurs du Canada.
•     La quatrième émission de cette série unique dépeint l'illustre explorateur Henry Hudson, qui navigua dans le détroit et la baie d'Hudson en 1610 et le cartographia.
•     Commémorez un moment important dans l'exploration du territoire qui devint le Canada.
•     Un cadeau précieux à offrir et l'occasion idéale d'initier les passionnés d'histoire, de géographie et du patrimoine canadien à une série de pièces consacrées à leur sujet de prédilection.
•     Cette pièce est exempte de la TPS et de la TVH.

Motif
Le motif de la pièce représente Henry Hudson lors de son dernier périple en Arctique. L'image offre le portrait d'Hudson de pied en cap, vu de droite, longue-vue pointée vers le côté droit de la pièce, scrutant l'horizon. L'explorateur est revêtu d'un imposant manteau de fourrure, d'un chapeau de poil et de longues bottes en cuir. Dans le quadrant supérieur droit du champ figure une carte stylisée de la baie d'Hudson, qui se trouve dans la mire de la longue-vue, et sous celle-ci, le Discovery, le navire d'Hudson. Dans une embarcation, quelques marins rament vers la berge depuis le Discovery, à l'ancre dans la baie. Une rose des vents de l'époque élisabéthaine ponctue la partie gauche du champ.

À propos de Henry Hudson
Henry Hudson est presque aussi célèbre pour sa disparition mystérieuse que pour ses travaux d'exploration. Les archives en disent peu sur sa vie avant 1607, mais il serait né en Angleterre, entre 1560 et 1570, sans doute issu d'une famille bien nantie et donc éduqué. Il aurait entrepris sa carrière de navigateur à un jeune âge.

Autour de la quarantaine, sa réputation de navigateur de talent était bien établie. Il consacra ses grandes explorations de 1607, 1608 et 1609 à la quête d'un passage vers l'est depuis l'Europe jusqu'en Chine, en passant par le Cercle arctique, mais il rencontra chaque fois l'obstacle infranchissable des banquises.

•     Lors de sa troisième expédition, en 1609, cette fois-ci pour le compte de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, il changea d'itinéraire et mit le cap vers l'ouest et l'Amérique du Nord. Armé de renseignements sur cette partie du globe glanés des rapports d'expéditions menées par ses précurseurs, il se lança à la recherche du fameux et fuyant passage du Nord-Ouest.
•     Ce fut lors du périple de 1609 qu'Hudson atteignit ce qui est aujourd'hui la rivière d'Hudson, nommée en son honneur, dans l'État de New York. Bien que le cours d'eau eût été consigné dans les cahiers de l'explorateur Verrazzano presque un siècle plus tôt, ce fut Hudson qui l'explora en profondeur.
•     Hudson releva également l'île de Manhattan comme un lieu propice à l'agriculture. Dans les
20 années qui suivirent, des Néerlandais s'y installèrent et nommèrent leur colonie New Amsterdam, qui devint New York.

En 1610, la Compagnie britannique des Indes orientales et la Virginia Company le mandatèrent d'explorer les anses près de l'Islande et du Groenland. Ce fut avec beaucoup d'enthousiasme que l'explorateur et son équipage trouvèrent ce qui se nomme aujourd'hui le détroit d'Hudson, à l'ouest de la pointe sud du Groenland. Ce détroit avait été noté par Martin Frobisher, entre autres personnes, mais poussé par une motivation et un courage exceptionnels, Hudson parcourut jusqu'au bout cette voie traîtresse. Il leur fallut six semaines avant d'atteindre la mer intérieure de l'actuelle baie d'Hudson.

D'abord convaincu qu'il se trouvait dans le Pacifique, Hudson poussa plus loin malgré l'épuisement de ses hommes et le besoin de se réapprovisionner sur les berges riches en gibier. Après une exploration rigoureuse de la région, Hudson et ses hommes durent conclure qu'ils n'avaient pas atteint le Pacifique. Mais la saison étant avancée, leur navire fut emprisonné par les glaces, et ils furent obligés de passer un hiver froid sur le rivage désolé.

Lorsque les eaux s'ouvrirent à la navigation au printemps de 1611, Hudson tenta de rallier son équipage afin de pousser de nouveau vers l'ouest, mais la mutinerie éclata. La lumière n'a toujours pas été faite sur la nature précise de la rébellion. Selon l'un des marins, Hudson, son fils et
six membres de l'équipage furent abandonnés dans une petite embarcation ouverte avec de la nourriture, des vêtements et de l'équipement. Selon ce même témoin, toutefois, les coupables de la mutinerie moururent sur le chemin du retour vers l'Angleterre; leur version des faits ne fut donc pas entendue. Même si tous les mutins furent inculpés et temporairement incarcérés, les accusations tombèrent, car on ne put prouver qu'un meurtre avait été commis. Bien des gens crurent que les mutins furent épargnés en raison des précieuses connaissances de navigation qu'ils avaient acquises de l'Arctique. Quant à Hudson et aux autres naufragés, ils disparurent à jamais.

Les connaissances géographiques extraordinaires d'Hudson enrichirent le savoir européen et firent de lui l'un des grands explorateurs de son temps. Moins d'un demi-siècle après sa mort, l'Angleterre fonda la Compagnie de la Baie d'Hudson, notamment grâce aux découvertes de l'explorateur, qui fournirent à la compagnie le point d'accès vers les terres intérieures de l'Amérique du Nord, ce qui a eu des répercussions majeures sur le cours de l'histoire de l'Europe et, bien entendu, du Canada.

Emballage
•     La pièce est encapsulée et présentée dans un boîtier à double coque bordeaux, assorti d'une boîte protectrice noire.
•     Certificat numéroté attestant que la pièce vous appartient et que celle-ci a fait l'objet d'une inspection individuelle.

Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Évaluations

Spécifications

  • No140820
  • Tirage2 000
  • Compositionor pur à 99,99 %
  • Finiépreuve numismatique
  • Poids (g) 15,43
  • Diamètre (mm) 29
  • Tranchedentelée
  • Certificatnuméroté
  • Valeur nominale200 dollars
  • ArtisteLaurie McGaw (revers), Susanna Blunt (avers)