Inscrivez-vous à notre liste d'envoi! Vous receverez des mises à jour de la Monnaie par courriel

Cliquez sur OK pour recevoir des courriels de la Monnaie et ne jamais manquer nos nouveautés!
Inscription annulable en tout temps.

Envoyer cette page
Un savoir-faire exceptionnel, un héritage mondial universel

L'histoire

Un rayonnement mondial

Créations entièrement canadiennes promises à un rayonnement mondial, les médailles qui seront remises aux athlètes des Jeux d'hiver de 2010 sont une réalisation de la Monnaie royale canadienne en étroite collaboration avec le Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver (COVAN) et Teck Resources Limited, fournisseur de métaux.

Particularités

Les médailles destinées aux athlètes des Jeux d'hiver de 2010 comportent plusieurs particularités. En voici quelques exemples :

  • pesant chacune 550 grammes, ces médailles sont les plus lourdes de l'histoire olympique;
  • chaque forme est unique et aucune médaille n'est identique;
  • la gravure au laser a été utilisée sur la surface ondulée des médailles pour y reproduire minutieusement les motifs inspirés de la culture des Premières nations de la côte Ouest.

Savoir-faire exceptionnel

Grâce à un concept avant-gardiste et à son expertise technique inégalée, la Monnaie royale canadienne écrit une autre page de l'histoire des médailles des Jeux olympiques et paralympiques. Évoquant le spectaculaire environnement marin et montagneux de Vancouver et de Whistler, la surprenante forme ondulée de ces médailles témoigne des exploits des athlètes olympiques et paralympiques qui en hériteront.

Des symboles évocateurs

En hommage aux quatre peuples des Premières nations qui accueilleront les Jeux sur leur territoire, les créateurs des médailles se sont inspirés de symboles évocateurs de l'art autochtone de la côte Ouest. Les médailles des Jeux olympiques d'hiver sont ornées d'un motif représentant l'épaulard, symbole de puissance et d'indépendance, alors que le corbeau, symbole suprême de créativité et d'agilité, est reproduit sur les médailles des Jeux paralympiques d'hiver.

En bref...

  • Toutes les médailles des Jeux d'hiver de 2010 ont été fabriquées aux installations de la Monnaie à Ottawa.
  • Il aura fallu une année entière de planification, d'innovation et de développement pour réaliser et produire le motif complexe des médailles des athlètes.
  • Au total, 615 médailles ont été produites pour les Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver.
  • On dénombre en tout 399 médailles des Jeux paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver.
  • Chaque médaille des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver pèse environ 550 grammes; il s'agit des médailles les plus lourdes de toute l'histoire des Jeux.
  • 34 ingénieurs, graveurs, techniciens de la fabrication de coins, machinistes et experts en production ont conjugué leurs efforts pour créer cette remarquable série de médailles destinées aux athlètes.
  • La production des médailles a nécessité plus de 30 étapes, totalisant 402 jours de travail minutieux (soit 2 817 heures).
  • La forme ondulée des médailles des Jeux d'hiver de 2010 est une primeur.
  • Chaque médaille des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver est unique – il n'y a pas deux motifs semblables.
  • Pour frapper ces médailles à la forme non conventionnelle, on a dû sculpter et fraiser 12 coins ondulés à l'aide d'un ordinateur.
  • Compte tenu de la forme ondulée des médailles, les motifs et le texte ont dû être gravés un à un au laser.
  • La neige, la mer et le spectaculaire milieu naturel de la Colombie-Britannique ont inspiré la forme ondulée des médailles des Jeux d'hiver de 2010.
  • Le motif original des médailles des Jeux d'hiver de 2010 témoigne de l'histoire et des réalisations de chaque athlète.
  • Le revers des médailles des Jeux paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver présente des inscriptions en braille.
  • Une couche protectrice transparente a été appliquée sur les médailles des Jeux d'hiver de 2010 afin de les empêcher de ternir.
  • On a utilisé 1 900 tonnes de pression pour frapper chaque médaille à neuf reprises; c'est l'équivalent de 760 voitures superposées!