allbirthdaycanadianacommemorativegiftholidayslunarmoins_de_50MONEY BACKGUARANTEE100%REMBOURSEMENT GARANTI100%newbornpopsportssubssubssubssubssubssubssubssubssubssubstraditionalunder_50wedding
Vous êtes protégé par notre garantie de remboursement de 30 jours

Le NOUVEL ensemble de pièces Les éléments proposé par un membre du Club des maîtres!

« J'adore le concept et son évolution à partir de l'idée originale, de l'œuvre de l'artiste jusqu'au produit fini. »

Bernard Dumais, de Lévis (Québec), est membre Platine du Club des Maîtres. Celui qui se dit lui-même ambassadeur des produits de la Monnaie est toujours prêt à partager cette passion avec ses proches ou d'autres numismates. « Chaque nouveauté, que ce soit un motif, une technique de gravure ou une caractéristique particulière, me fait réfléchir à de nouvelles façons d'enrichir les produits de la Monnaie. Plusieurs idées se bousculent dans ma tête. »

En mars 2017, un thème en particulier occupait l'esprit du collectionneur. C'est alors qu'il a décidé de communiquer avec la Monnaie.


Le motif en quatre temps au revers, œvre de l'artiste Rebecca Yanovskaya, illustre les quatre éléments dans un cercle continu, représentant le passé, le présent et l'avenir du Canada.

« Lorsque j'ai soumis cette idée, je souhaitais proposer un thème qui symboliserait bien notre pays et ses forces naturelles. C'est ainsi que je me suis inspiré des quatre éléments qui ont forgé le passé, forgent le présent et forgeront l'avenir du Canada : l'eau, l'air, le feu et la terre. En tant que collectionneur et fier ambassadeur des produits de la Monnaie, c'est un immense privilège pour moi d'avoir contribué à la création de cet ensemble. »

– Membre du Club des Maîtres : Bernard Dumais

De ses dires, Bernard Dumais a toujours été fasciné par les quatre éléments : l'eau, la terre, l'air et le feu. « Ils sont à la base de philosophies anciennes de partout dans le monde. Des milliers d'années avant la science, on s'en servait pour décrire le monde naturel. »

« Les quatre éléments ont également façonné le territoire qu'on appelle aujourd'hui le Canada. C'est grâce à eux que les premiers colons ont pu survivre ici : la terre les a nourris et leur a donné de quoi s'abriter; l'air a fait gonfler les voiles des navires et tourner les moulins; l'eau a nourri le sol et les humains, et a formé des voies navigables à la grandeur du pays; et le feu, de sa chaleur, éloignait le froid. »

Josh Bednar, chef de produits, explique : « Il y a mille et une façons d'interpréter les quatre éléments dans le contexte passé, présent et futur du Canada. L'idée de M. Dumais a piqué notre curiosité par son audace et, surtout, son potentiel artistique. »

Les quatre éléments sont interreliés; ils s'influencent sans cesse entre eux. Pour transmettre cette notion, l'équipe a opté pour des pièces carrées. « Nous voulions créer une cohésion. Quand on réunit quatre pièces carrées, on obtient un plus grand tout. Si nous avions opté pour des pièces rondes, les éléments seraient restés des entités séparées. »

« Ma partie préférée de ce projet était la conception de l'élément circulaire, cet arbre qui relie l'ensemble du motif. Comme chaque aspect de la nature fait partie d'un tout, j'ai dessiné les quatre quadrants de façon à ce qu'ils se fondent les uns dans les autres. »

– L'artiste : Rebecca Yanovskaya

Et comme l'œuvre est une tétralogie, l'équipe a créé un visuel fort à l'aide de couleurs qui illustrent le cours des saisons – aussi au nombre de quatre – et le passage du temps.

C'est le motif circulaire et fluide de l'artiste canadienne Rebecca Yanovskaya qui a été retenu pour cet ensemble. L'œuvre représente bien les éléments dans leur individualité, tout en les réunissant dans un grand tout. « L'arbre vient guider tout naturellement l'œil d'une pièce à l'autre, de façon à les associer étroitement. »

Le graveur Alex Tirabasso a choisi et appliqué avec soin différents givrages pour transposer le motif original sur le métal, à grand renfort de traits nets, d'entailles profondes et de formes, vu le relief d'à peine 0,1 mm.

« Il s'agit de pièces à bas relief (0,1 mm – nous n'allons généralement pas plus bas que ça). Comme ces pièces peuvent être difficiles à sculpter, nous misons sur les techniques de gravure pour vraiment "tailler" le motif dans le métal : beaucoup de traits nets, d'entailles profondes et de forme. »

– Le graveur : Alex Tirabasso

« C'est vraiment gratifiant de voir comment la Monnaie a interprété et concrétisé mon idée, se réjouit Bernard Dumais. Le résultat est fantastique. C'est un très grand honneur d'avoir pu contribuer à cet ensemble. »

Et Josh Bednar d'ajouter : « La passion de M. Dumais est un parfait exemple de la fierté qu'ont les Canadiens à l'égard de leur pays. Cette flamme brille en chacun de nous, comme celles du feu de camp sur la pièce. Elle a toujours été là, et elle continuera de brûler de génération en génération. »

 


Une idée pour une pièce? Faites-nous-en part à themes@monnaie.ca.
Vous êtes artiste et avez un motif ou une idée à nous soumettre? C'est par ici : themes@monnaie.ca.

  • SHARE :

Vous songez à commencer une collection de pièces? Voici cinq étapes pour partir du bon pied.

Vous songez à commencer une collection de pièces? Voici cinq étapes pour partir du bon pied.

Vous songez à constituer une collection de pièces de monnaie, mais ne savez pas par où commencer? Vous êtes au bon endroit.

De la bande dessinée à la pièce

De la bande dessinée à la pièce

Un rapide survol du processus. PAF! L’idée. C’était en 2012, un an avant le 75e anniversaire du premier numéro d’Action Comics et des débuts de Superman. Jamie Desrochers, un fervent collectionneur de bandes dessinées, a accepté sans se faire prier le mandat enviable de créer des pièces commémoratives mettant en vedette Superman.

Peindre avec la lumbire et le métal

Peindre avec la lumbire et le métal

La puissance de la lumière et du métal… La virtuosité du peintre réside dans l’étude perpétuelle de la couleur et de la lumière, des lignes et des formes. Qu’il adopte le réalisme classique, le modernisme abstrait ou un style intermédiaire, le peintre, quel qu’il soit, vous dira que ses pinceaux sont l’extension de sa créativité; ils lui permettent de matérialiser sa vision et son inspiration sur une toile bien tangible.