allbirthdaycanadianacommemorativegiftholidayslunarmoins_de_50MONEY BACKGUARANTEE100%REMBOURSEMENT GARANTI100%newbornpopsportssubssubssubssubssubssubssubssubssubssubstraditionalunder_50wedding

Pièce de 1 oz en argent pur - Seconde Guerre mondiale : Série Champs de bataille - La campagne de Normandie - Tirage : 7 500 (2019)

Pièce de 1 oz en argent pur - Seconde Guerre mondiale : Série Champs de bataille - La campagne de Normandie - Tirage : 7 500 (2019)

94,95 $CAD
Tirage : 7 500
STATUT :
Seulement au Canada et aux É.-U.

Une détermination à toute épreuve. La septième pièce de la série Champs de bataille poursuit l’histoire racontée sur le dollar épreuve numismatique 2019.

« Si des combats acharnés attendent ceux qui débarquent le 6 juin, à la fin du mois, les soldats de la 3e Division et de la 2e Brigade blindée triomphaient des chars allemands qui cherchaient à pénétrer la vallée de la Mue afin d’atteindre la côte de la Manche. Ils étaient maintenant des vétérans. » L’expert : Stephen Harris, CD, Ph. D., Direction – Histoire et patrimoine, Forces armées canadiennes

La campagne a débuté à Juno Beach, puis s’est poursuivie à Buron, à Authie, à Carpiquet, à Caen et à Falaise. Le débarquement du 6 juin 1944, dit le jour J, fut une réussite. Mais le coûteux chemin de la victoire en Normandie passerait par des villes et des villages où les troupes canadiennes seraient entraînées dans une guerre d’usure contre certaines des meilleures troupes ennemies : celles des divisions d’élite Panzer. Fort de son expérience de combat, le vigilant soldat représenté sur le dollar épreuve numismatique 2019 incarne maintenant la détermination inébranlable sur notre pièce de 1 oz en argent fin. Le plus récent ajout à la série Seconde Guerre mondiale : Série Champs de bataille souligne le 75e anniversaire de la campagne de Normandie, qui s’est déroulée du 6 juin au 30 août 1944. La pièce montre les troupes canadiennes avançant au-delà des plages; sont également représentées les ondes radio qui, lors de ce jour J marquant le début de la libération de l’Europe de l’Ouest, annoncèrent la victoire avec la lettre « V ».

Une émouvante pièce pour le 75e anniversaire de la campagne de Normandie. Commandez votre exemplaire dès aujourd’hui!

Caractéristiques particulières
  • SEPTIÈME PIÈCE DE LA SÉRIE. Cette pièce est la septième de la série Champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale, en l’honneur des Canadiens qui ont participé à des combats déterminants.
  • UN HOMMAGE AUX SOLDATS CANADIENS. Cette pièce de 1 oz en argent fin souligne le 75e anniversaire de la campagne de Normandie (du 6 juin au 30 août 1944).
  • LA SUITE DE L’HISTOIRE. L’histoire du soldat d’infanterie qui a débuté sur le dollar épreuve numismatique 2019 se poursuit au revers de cette pièce. Elle fait partie d’une commémoration d’un an qui se conclura avec une pièce à très haut relief.
  • LE SON DE LA VICTOIRE. Le jour J marquant le début de la campagne de Normandie et de la libération de l’Europe de l’Ouest, les airs sont emplis d’ondes sonores qui produisent en code morse la lettre « V », pour « Victoire ».
  • UN AVERS FIDÈLE À L’HISTOIRE. Tout comme nos précédentes pièces sur le thème de la Seconde Guerre mondiale, celle-ci porte à l’avers l’effigie du roi George VI, le monarque de l’époque.
  • UN CASSE-TÊTE À ASSEMBLER. Tout comme les précédentes émissions de la série, cette pièce finement gravée est présentée dans un boîtier à double coque assorti d’une boîte protectrice spéciale. Une fois réunies, les différentes boîtes protectrices de la série forment une chronologie de la participation militaire canadienne à la Seconde Guerre mondiale.
  • CERTIFICAT NUMÉROTÉ. La Monnaie royale canadienne certifie l’authenticité de toutes ses pièces de collection.
  • UNE ONCE D’ARGENT FIN. La pièce est frappée dans de l’argent pur à 99,99 %!
  • TIRAGE MONDIAL LIMITÉ à seulement 7 500 exemplaires.
  • AUCUNE TPS NI TVH!

Motif

Œuvre de Brad Anderson, le revers montre un soldat d’infanterie canadien avançant pendant la campagne de Normandie, qui se déroula du 6 juin au 30 août 1944. Derrière le soldat sont représentés un bâtiment d’assaut de débarquement comme ceux utilisés à Juno Beach et un char amphibie Sherman III qui symbolise les divisions blindées du Canada. En clin d’œil aux bulletins radio du jour J, qui marquait le début de la libération de l’Europe de l’Ouest, les airs sont emplis d’ondes sonores qui produisent en code morse la lettre « V », pour « Victoire ». L’avers est à l’effigie du roi George VI, selon T. H. Paget.

Vers la libération

Le jour J marque l’ouverture d’un deuxième front et le début de la libération de l’Europe de l’Ouest. Si le débarquement a pris l’ennemi au dépourvu, l’avancée des Canadiens à l’intérieur des terres les a menés face au pilier des forces de combat adverses.

Dans les vallées de la Mue et de l’Orne, la 3e Division et la 2e Brigade blindée du Canada se sont battues pour protéger la tête de pont et empêcher une contre-offensive, mais leur progression a été freinée par les réserves blindées de l’ennemi.

Le fer de lance canadien a subi d’importantes pertes à Buron et à Authie, où il a rencontré pour la première fois la 12e Panzerdivision SS; il a alors été forcé de se retirer de Putot-en-Bessin, qu’il est cependant parvenu à reprendre. Les 11 et 12 juin, des unités canadiennes et britanniques ont réussi à chasser les Allemands du village de Rots, mais l’attaque des Canadiens à Le Mesnil-Patry a été refoulée, se soldant par d’importantes pertes. Les Canadiens ont poursuivi leur progression; ce serait toutefois la dernière attaque d’envergure ce mois-là.

En juillet, la tête de pont étant enfin sécurisée, la 2e Division d’infanterie et la 4e Division blindée canadiennes ont grossi les rangs du 21e Groupe d’armée, qui avançait de peine et de misère. Des combats acharnés ont été livrés à Caen, à l’approche de Falaise, et lors des dernières batailles qui ont permis de cerner ce qu’il restait des forces ennemies en Normandie et d’ouvrir la voie vers la Seine. Du jour J au 23 août, on dénombre 18 444 pertes, dont 5 021 morts.

Le saviez-vous?
  • Pour le Canada, le 25 juillet 1944 est l’une des journées les plus sanglantes de la Seconde Guerre mondiale. À Verrières, les Canadiens se butent à une résistance farouche et essuient plus de 1 500 pertes; hormis le raid sur Dieppe, c’est le plus grand nombre de pertes en une journée pour une même opération.
  • Les chars d’assaut Panther et Tiger des Allemands sont supérieurs au Sherman. Le profil élevé du Sherman en fait une cible facile, et quand ce char propulsé à l’essence est touché, il explose facilement. Une autre menace mortelle : le Flak 36, un canon antiaérien de 88 mm modifié pour la destruction de chars d’assaut.
  • La bataille de Caen coûte plus de vies que le débarquement du jour J. Le 9 juillet, les Canadiens finissent par prendre la ville et en débarrasser les tireurs d’élite et les mines de l’ennemi, mais au prix de 1 194 pertes.

Emballage

La pièce est encapsulée et présentée dans un boîtier à double coque orné du logo de la Monnaie royale canadienne. Le boîtier est assorti d’une boîte protectrice spéciale.

COLLECTIONNEZ TOUTES LES PIÈCES DE LA SÉRIE!

Chaque pièce est présentée dans une boîte protectrice illustrée exclusive : en mettant toutes les boîtes côte à côte, vous découvrirez une chronologie de la participation canadienne lors de la Seconde Guerre mondiale.

Évaluations

La campagne de Normandie

4

Elle très représentative de la guerre.

mamour

Québec Qc

true

147823fr

4.0 1

100.0

Spécifications

  • No 147823
  • Tirage7 500
  • Compositionargent pur à 99,99 %
  • Finiépreuve numismatique
  • Poids (g) 31,39
  • Diamètre (mm) 38
  • Tranchedentelée
  • Certificatnuméroté
  • Valeur nominale20 dollars
  • ArtisteBrad Anderson (revers), T. H. Paget (avers)

Articles visionnés récemment