allbirthdaycanadianacommemorativegiftholidayslunarmoins_de_50MONEY BACKGUARANTEE100%REMBOURSEMENT GARANTI100%newbornpopsportssubssubssubssubssubssubssubssubssubssubstraditionalunder_50wedding

Pièce de 1 oz en argent pur avec placage d'or - Forces alliées de la Première Guerre mondiale : Grande-Bretagne - Tirage : 5 000 (2018)

Pièce de 1 oz en argent pur avec placage d'or - Forces alliées de la Première Guerre mondiale : Grande-Bretagne - Tirage : 5 000 (2018)

Archivé
114,95 $CAD
Tirage : 5 000
STATUT :
Seulement au Canada et aux É.-U.

L'ultime salut de cette série va à la Grande-Bretagne. Commandez votre pièce maintenant.

Lorsque la Grande-Bretagne est entrée en guerre en 1914, le Canada a emboîté le pas, tout comme l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Inde, l'Afrique du Sud, Terre-Neuve et bien d'autres : les dominions et les colonies de l'empire ont répondu à l'appel du devoir tout au long du conflit de quatre ans, mobilisant plus de deux millions et demi d'hommes pour combattre avec les forces armées britanniques sur la mer, dans le ciel et sur la terre. Sur cette pièce, le bouton du service général, plaqué d'or, est jumelé à une représentation émouvante d'une héroïne s'occupant d'un héros – l'une des infirmières qui, par milliers, ont risqué leur vie pour prendre soin de ceux qui combattaient au front.

Cette pièce salue les hommes et les femmes qui ont servi dans l'armée britannique lors de la Première Guerre mondiale. Commandez votre exemplaire sans tarder.

Caractéristiques particulières
  • QUATRIÈME ET DERNIÈRE PIÈCE DE LA SÉRIE FORCES ALLIÉES DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE. Émise pour souligner le 100e anniversaire de l'Armistice signé le 11 novembre 1918, cette série de quatre pièces met en valeur la contribution de certaines forces alliées qui ont combattu pour un but commun, unies par leur héroïsme et leur sens du devoir.
  • QUATRE ALLIÉS, UNE DERNIÈRE OFFENSIVE. Le motif gravé rend hommage aux infirmières militaires, dont le dévouement sans borne envers les soldats malades et blessés leur a valu le surnom d'« anges de la miséricorde ».
  • L'IMAGE MÊME DE LA COMPASSION. À la fois complexe et touchant, le motif de cette pièce, où différents finis font ressortir l'infirmière et son patient parmi le chaos d'un hôpital de campagne, est empreint de profondeur.
  • UN PLACAGE D'OR SÉLECTIF. Comme toutes les pièces de cette série limitée, celle-ci est ornée d'un placage d'or sélectif, qui rehausse cette fois le bouton du service général de la Grande-Bretagne.
  • POUR LE ROI ET LA PATRIE. Un placage d'or sélectif rehausse l'effigie du roi George V à l'avers, lequel rappelle celui des pièces canadiennes émises pendant le conflit.
  • PROCUREZ-VOUS LES QUATRE PIÈCES. Ensemble, elles forment un hommage émouvant à tous les combattants – hommage qui transcende les frontières pour mettre un visage sur les acteurs de la Grande Guerre.
  • UN CERTIFICAT NUMÉROTÉ! La Monnaie royale canadienne certifie l'authenticité de toutes ses pièces de collection. La plupart sont accompagnées d'un certificat portant un numéro unique, la série commençant à 1.
  • UNE ONCE D'ARGENT FIN! La pièce est ciselée dans une once d'argent pur à 99,99 %.
  • AUCUNE TPS NI TVH!

Motif

Œuvre de l'artiste canadienne Pandora Young, le motif de cette pièce illustre un hôpital de campagne installé près du front pendant la Première Guerre mondiale. Les faîtes pointus des tentes médicales sont visibles à l'arrière-plan, et la présence de plusieurs porteurs de civières et d'autres membres de l'armée laisse deviner qu'une bataille fait rage et que des blessés arrivent des lignes de front. Des finis spéciaux attirent le regard sur l'infirmière britannique, à l'avant-plan, qui semble animée par un sentiment d'urgence; suivant la cadence des porteurs de civière sans quitter des yeux son patient, elle évalue rapidement l'état de ce dernier tout en lui prodiguant des mots de réconfort. La scène gravée est ornée du bouton du service général, plaqué d'or. L'avers, également rehaussé d'un placage d'or sélectif, est à l'effigie du roi George V, selon sir E. B. MacKennal.

Le saviez-vous?
  • Les femmes ont joué un rôle inestimable dans l'effort de guerre. Si beaucoup au pays ont fait don de leur temps en prenant la relève des hommes qui avaient quitté les usines pour s'enrôler, d'autres ont assumé le seul rôle militaire accordé aux femmes jusqu'en 1917 : celui d'infirmière. Au Canada, 3 141 femmes ont contribué à l'effort de guerre en tant que membres du Corps de santé royal canadien; d'entre elles, 2 504 ont servi outre-mer. En Grande-Bretagne, le Queen Alexandra's Imperial Military Nursing Service comptait presque 10 000 engagées, et parmi les détachements d'aides volontaires, des dizaines de milliers de femmes ont servi à titre de mécanicienne, de conductrice d'ambulance ou d'infirmière. À une époque où la nature même de la guerre commandait le progrès de la médecine, le dévouement et la compassion sans borne de ces « anges de la miséricorde » ont fait d'elles des symboles vénérés de courage.
  • Chez les Alliés, la plupart des infirmières étaient considérées comme des auxiliaires civiles, mais pas au Canada : nos infirmières militaires avaient le rang d'officier (lieutenant) dès qu'elles intégraient l'armée.

Emballage

La pièce est encapsulée et présentée dans un boîtier à double coque bordeaux orné du logo de la Monnaie royale canadienne. Le boîtier est assorti d'une boîte protectrice noire.

Commandez votre exemplaire dès aujourd'hui!

Évaluations

Spécifications

  • No 166722
  • Tirage5 000
  • Compositionargent pur à 99,99 % avec placage d'or
  • Finiépreuve numismatique
  • Poids (g) 31,39
  • Diamètre (mm) 38
  • Tranchedentelée
  • Certificatnuméroté
  • Valeur nominale20 dollars
  • ArtistePandora Young (revers), sir E. B. MacKennal (avers)

Articles visionnés récemment