allbirthdaycanadianacommemorativegiftholidayslunarmoins_de_50MONEY BACKGUARANTEE100%REMBOURSEMENT GARANTI100%newbornpopsportssubssubssubssubssubssubssubssubssubssubstraditionalunder_50wedding
Vous êtes protégé par notre garantie de remboursement de 30 jours

Le portrait de Winston Churchill par Yousuf Karsh sur une pièce de la Monnaie royale canadienne

Pièce de 100 $ en argent fin 2019 – Yousuf Karsh : Le lion rugissant

 

Lors d’une exceptionnelle visite à l’usine d’Ottawa de la Monnaie royale canadienne, Mme Estrellita Karsh a raconté l’histoire derrière le célèbre portrait de Winston Churchill que son regretté époux a tiré sur la colline du Parlement en 1941 :

« Le verre de brandy, il a bien voulu le déposer, mais pas le cigare! Il boucanait pendant que Yousuf se préparait. Alors Yousuf a regardé Churchill, lui a dit “Pardonnez-moi, monsieur”, lui a retiré le cigare de la bouche et a pris la photo. »

Pendant sa carrière, Yousuf Karsh a photographié d’innombrables célébrités, de la famille royale au pape Jean-Paul II, en passant par mère Teresa, Audrey Hepburn et Nelson Mandela, sans oublier Kermit la grenouille et Jim Henson. Mais cette carrière, elle s’est amorcée à Ottawa il y a 78 ans, lorsque le premier ministre du Royaume-Uni a accepté à contrecœur de poser « pour une seule photo ».

Ce portrait du lion rugissant par Yousuf Karsh est l’une des photographies les plus reproduites de l’histoire. Pour la toute première fois, les responsables de la succession de l’artiste ont accordé leur permission pour que cette œuvre soit réinterprétée – sous la forme d’une pièce de monnaie canadienne!

LE PORTRAIT DE WINSTON CHURCHILL PAR YOUSUF KARSH SUR UNE PIÈCE DE 100 $ EN ARGENT FIN PAR LA MONNAIE ROYALE CANADIENNE

Jerry Fielder, directeur de la succession de Yousuf Karsh, a accompagné Mme Karsh lors de sa visite. Il a expliqué que si des permissions ont déjà été accordées pour que l’image soit reproduite sur des timbres, des livres, des affiches ou autre, jamais une interprétation de l’œuvre n’avait été permise. Jusqu’à maintenant.

Comment Monnaie royale canadienne a-t-elle obtenu l’honneur de s’approprier non pas seulement un portrait, mais trois portraits de ce légendaire photographe? Selon Mme Karsh et Jerry Fielder, la réponse est simple : « Il s’agit d’une pièce canadienne, et Yousuf était extrêmement fier d’être Canadien. Il aurait été enchanté par cette reproduction ».

Pièce de 100 $ en argent fin 2019 – Yousuf Karsh : Le lion rugissant par la Monnaie royale canadienne

Si d’autres photographies ont déjà servi d’inspiration pour le motif de nos pièces (Give Peace a Chance, Viola Desmond, Le drapeau canadien et Original Six de la Ligue nationale de Hockey), cette série consacrée à Yousuf Karsh est la première à célébrer un photographe.

En 2015 était lancée la première pièce de la série : le portrait d’Albert Einstein. En 2017, la deuxième pièce était une représentation de Sa Majesté la reine Elizabeth II alors qu’elle était une jeune princesse. Chacune des trois pièces est frappée dans 10 oz d’argent fin et est présentée dans un emballage portant la signature de l’artiste et une reproduction à haute résolution du portrait original.

RENDRE LE BRIO DE YOUSUF KARSH

Karsh en conversation avec son client dans les années 1960Pendant la visite de Mme Karsh et de Jerry Fielder, nous avons appris que Yousuf Karsh consacrait la majorité de son temps à apprendre tout ce qu’il y avait à savoir sur les personnes qui poseraient devant son appareil-photo : « L’éclairage et la composition lui venaient naturellement; c’était un don. Alors, il pouvait se concentrer sur le sujet », explique Jerry Fielder, qui a été l’assistant du photographe.

« Il essayait de rencontrer ses sujets avant la séance. Il observait alors ce qui leur était naturel et s’intéressait à leurs intérêts, à ce qui les touchait et les faisait rire. Puis, lors de la séance, il recherchait une expression qui était authentique et spontanée, quelque chose qu’il avait vu lors de la rencontre initiale, et c’est à ce moment-là qu’il prenait la photo. »

Éric Boyer, graveur à la Monnaie royale canadienne, a adopté cette approche pour sculpter la pièce : « J’ai passé beaucoup de temps à analyser des images de Churchill, parce que je voulais être sûr que, quel que soit l’angle, on soit frappé par la ressemblance avec le portrait ». Impossible de le nier : c’est une réussite.

QUE PENSERAIT YOUSUF KARSH DE CETTE PIÈCE?

« Il en serait très ravi! Je ne peux pas m’imaginer une reproduction plus fidèle à l’original. C’est merveilleux », a affirmé la veuve de l’artiste avant de se tourner vers Éric Boyer et de déclarer : « Il lui a fait honneur. Nous sommes emballés. Ça a été une expérience absolument fantastique. »

Jerry Fielder, directeur de la succession de Yousuf Karsh; Mme Estrellita Karsh, épouse de Yousuf Karsh et Eric Boyer, graveur à la Monnaie royale canadienne.

Pour en savoir plus sur la vie et l’œuvre de Yousuf Karsh : https://karsh.org/ (en anglais).

À PROPOS DE LA PHOTOGRAPHIE

  • Une des 100 photographies les plus importantes de l’histoire selon le magazine TIME.
  • A servi de modèle aux photographes modernes qui désiraient réaliser des portraits de dirigeants sous un nouvel angle.
  • Figure sur le billet de 5 £ de la Banque d’Angleterre; Churchill est le premier homme d’État à orner une devise britannique.

À PROPOS DE LA PIÈCE

  • La seule sculpture (reproduction en trois dimensions) autorisée du portrait.
  • Troisième d’une série de trois pièces présentant des photographies de Yousuf Karsh.
  • L’avers est à l’effigie du George VI, qui occupait le trône en 1941. Coïncidence intéressante : il s’agit du premier membre de la famille royale à avoir été photographié par Yousuf Karsh.

 

© Succession de Yousuf Karsh

  • SHARE :

Peter McKinnon expose la beauté du paysage canadien dans cette splendide série de deux pièces

Peter McKinnon expose la beauté du paysage canadien dans cette splendide série de deux pièces

M. Paré a été fasciné par ce que diffusait M. McKinnon sur sa chaîne YouTube. « J’ai eu un éclair de génie : ses images seraient idéales pour nos pièces de collection. Le lac Moraine est un célèbre paysage canadien, et Peter McKinnon est un photographe canadien profondément passionné par notre pays. »

De quelle étoffe est fait un capitaine de la LNH?

De quelle étoffe est fait un capitaine de la LNH?

Porter le « C » pour une équipe de la Ligue Nationale de HockeyMD, c’est une chose. Mais le porter pour une des Original SixMC signifie incarner l’esprit d’équipe, le leadership et l’intégrité à un tout autre niveau. Lire ce qu’Yvan Cournoyer et Denis Savard avaient à dire sur leur façon de remplir ce lourd rôle.