allbirthdaycanadianacommemorativegiftholidayslunarmoins_de_50MONEY BACKGUARANTEE100%REMBOURSEMENT GARANTI100%newbornpopsportssubssubssubssubssubssubssubssubssubssubstraditionalunder_50wedding
À l'achat d'au moins 100 $ de produits, obtenez l'expédition gratuite par voie terrestre

Un hommage aux sacrifices faits par nos anciens combattants il y a 75 ans

L’ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale Alphonse Vautour nous raconte son récit du jour J

 

Depuis la toute première pièce Coquelicot en 2004, la Monnaie royale canadienne a fièrement émis des pièces commémoratives spéciales pour honorer le service et les sacrifices des militaires et anciens combattants canadiens. Notre histoire commune et le souvenir des sacrifices extraordinaires consentis par nos anciens combattants sont gravés dans chaque pièce. Des histoires comme celle qui suit…

En septembre 1939, Alphonse Vautour gagnait 35 cents par jour dans la province canadienne du Nouveau-Brunswick. C’est à cette époque que le Canada a déclaré la guerre à l’Allemagne. Vu les perspectives d’emploi plutôt limitées, il s’est vite enrôlé dans l’Armée canadienne. Le 6 juin 1944, le soldat Vautour du North Shore Regiment du Nouveau-Brunswick débarquait à Bernières-sur-Mer, en France. C’était le jour J.

Ce jour-là, 14 000 Canadiens se joignaient aux forces alliées. Aujourd’hui, seule une poignée d’entre eux sont encore avec nous. Seule une poignée d’entre eux sont en mesure de nous raconter comment s’est réellement passée cette journée historique à laquelle nous rendons hommage en 2019 : le 75e anniversaire du jour J, où a eu lieu le débarquement de Normandie à Juno Beach, en France.

 « J’avais 23 ans, j’étais à la guerre et je n’avais pas peur. Il fallait y aller et rien n’aurait pu mieux me préparer pour ce moment », nous confiait Alphonse Vautour lors du lancement de la pièce de circulation de deux dollars soulignant le 75e anniversaire du jour J, le 27 mai 2019 à Moncton, au Nouveau‑Brunswick.

Vautour a été le premier Canadien à recevoir la pièce montrant des soldats qui regardent en direction de Juno Beach depuis leur péniche de débarquement, une scène dont il se souvient encore comme si c’était hier : « Quand nous sommes descendus de nos péniches, nous étions livrés à nous-mêmes. » Le soldat était au volant d’une chenillette porte-Bren qui en transportait également trois autres : l’un maniait le fusil, et les deux autres s’occupaient des grenades. « J’ai réussi à amener le véhicule derrière les bunkers allemands, et de là, deux hommes pouvaient sortir et lancer des grenades à l’intérieur des casemates [où les soldats allemands étaient cachés]. Nous avons répété ces actions de nombreuses fois », nous raconte-t-il.

Après le débarquement du jour J, le 6 juin 1944, le soldat Vautour et son équipe ont poursuivi leur campagne en Europe jusqu’à la fin de la guerre, c’est-à-dire pendant un peu plus d’un an. Même 75 ans plus tard, les souvenirs de cette époque sont encore gravés dans la mémoire de l’ancien combattant. « C’est impossible à oublier, nous dit-il. On se couche le soir et dès qu’on ouvre les yeux, on y pense. C’est dur de croire qu’on a fait de telles choses ».

À la fin de la guerre, M. Vautour est rentré chez lui au Nouveau-Brunswick et y a épousé la femme de sa vie, avec qui il a élevé une famille de huit enfants. Il célébrera son 100e anniversaire de naissance le 9 octobre 2019.

Découvrez son récit du jour J à monnaie.ca/jourj

  • SHARE :

Pour ceux tombés au combat et pour la paix

Pour ceux tombés au combat et pour la paix

La Première Guerre mondiale et la paix qui s’est ensuivie ont transformé profondément le pays qu’est le Canada. En 2018, la Monnaie royale canadienne commémore le moment où le conflit a pris fin il y a 100 ans – l’Armistice – par des pièces de collection et une nouvelle pièce de circulation de 2 $ que les Canadiens pourront trouver dans leur monnaie.

Un moment immortalisé , un mystère résolu

Un moment immortalisé , un mystère résolu

Un soldat canadien jette un regard nerveux par-dessus son épaule, en réponse à une tape d’encouragement dans le dos que lui donne un camarade alors qu’il s’apprête à débarquer d’une péniche à Juno Beach. Ce bref instant, immortalisé dans une rare vidéo prise durant le débarquement de Normandie, le 6 juin 1944, a inspiré le motif du dollar épreuve numismatique en argent 2019 de la Monnaie royale canadienne. Et, comme l’ont découvert les chefs de produits de la Monnaie Alicia Cook Sapene et Jamie Desrochers, l’histoire de ce soldat était loin de s’arrêter là.

Un rodéo historique rehaussée d'or en l'honneur des héros de guerre.

Un rodéo historique rehaussée d'or en l'honneur des héros de guerre.

Du dernier motif de pièce qu’elle a conçu pour la Monnaie, l’artiste canadienne Michelle Grant affirme : « Elle est différente. Toutes ces années, je n’ai jamais su qu’il y avait eu un Stampede de la Victoire à la fin de la Grande Guerre. »